Hadj 2018 : Des innovations sont opérées pour un meilleur pèlerinage aux fidèles tchadiens

Hadj 2018 : Des innovations sont opérées pour un meilleur pèlerinage aux fidèles tchadiens

Le président de la commission permanente de l’organisation de Hadj et Oumra, Idriss Dokony Adiker, a fait la situation de l’évolution de l’organisation pratique du Hadj 2018. C’est au cours d’un point de presse présenté le dimanche 8 juillet 2018, à son bureau. Il renseigne que ses services informatiques ont déjà enregistré et transmis en Arabie Saoudite, plus de 2.000 passeports en vue de l’obtention des visas.

Les dix agences de voyage agréées continuent de recevoir des demandeurs de visas. La date limite de réception des dossiers est prévue pour le 15 juillet  2018 c’est-à-dire dans une semaine. Selon le programme, tous les futurs pèlerins de l’intérieur du pays doivent arriver à N’Djaména au plus tard le mercredi 25 juillet pour les formalités de départ et les dernières formations sur la pratique du Hadj.  « Notre programme de vol consiste à mettre en place deux vols par jour. Le premier vol est programmé pour le 04 août sous réserve de confirmation définitive. Après cela, les vols se succèderont. C’est pourquoi nous insistons sur la présence des pèlerins », informe le président de la commission permanente de l’organisation de Hadj et Oumra.

Le général Idriss Dokony Adiker annonce que les pèlerins tchadiens seront transportés par la Compagnie ET qui met à la disposition de la commission un Boeing 777-200 d’une capacité de 313 personnes. Les quatre mille pèlerins seront repartis en groupe de 150 soit deux chefs de vols par avion. Ces groupes sont éclatés en trois sous-groupes de 50. Des bus de 50 places seront mis à la disposition des pèlerins pour les transporter à leurs hôtels qui sont situés entre 500 à 600 m de la Mosquée du Prophète (PSL). Cela équivaut concrètement à dix-quinze minutes de marches.

Cet ensemble homogène sera maintenu tel quel durant tout le séjour jusqu’au retour au pays. Les encadreurs de ces groupes sont identifiables par leur gilets aux couleurs du Tchad et frappés par le logo de la Commission du Hadj. Les pèlerins qui sont dotés des cartes informatisées et sécurisées pour leur identification porteront aussi un bracelet aux couleurs de leur vol pour éviter les bousculades constatés lors des embarquements à Djeddah.

Pour le général Idriss Dokony Adiker, le Hadj est un voyage de 45 jours. « Nous avons pris toutes les dispositions en tenant compte de ce délai. Chacun doit savoir qu’il est parti pour prier et communier avec Dieu. Nous nous occuperons de leur commodité et qu’ils se consacrent pleinement à leur prière. Chaque pèlerin aura droit à deux sacs de 25 kilos soit 50 Kg au total mis à sa disposition à la Mecque par la Commission. Tout excédant doit faire l’objet d’une négociation personnelle dont nous avons pris le soin de demander à la compagnie de le facturer au maximum 10 dollars par kilo au lieu de 15 dollars appliqués habituellement », prévient-il.

Pour ce qui est de la Couverture médicale, le président de la commission permanente de Hadj et Oumra, informe que cinq médecins et neufs infirmiers dont cinq femmes sont déployés, pour une prévision de quatre mille pèlerins. Soit un ratio supérieur à l’exigence de l’OMS qui veut au moins 1 médecin pour 1000 personnes. Ils disposeront de quatre ambulances équipées pour toute éventualité.  L’équipe médicale est aussi dotée des blouses marquées du logo de la Commission et sont identifiables de loin.

Laisser un commentaire