Société : quand Pitimbaye Sylvie recycle des déchets plastiques pour orner des salons

Société : quand Pitimbaye Sylvie recycle des déchets plastiques pour orner des salons

DECORATION – Dans un Tchad où les déchets plastiques envahissent la capitale et où il est difficile de trouver un travail, Pitimbaye Sylvie, la vingtaine se lance dans le recyclage des bouteilles plastiques, des pneus et autres pour en faire des objets d’art, des accessoires et des meubles de salon.

Sacs, bouteilles, pneus, les déchets plastiques envahissent de plus en plus le monde et le Tchad n’est pas du reste. Avec le développement industriel dans le pays, notamment la multiplication des brasseries, les rues et les caniveaux sont bondés de déchets plastiques et cela devient un véritable problème environnemental.

Un sérieux problème certes, « mais là où il y’a problème, il y a toujours opportunité d’affaire. » Dans ces déchets qui polluent l’environnement et dégradent la nature, Pitimbaye Sylvie, la vingtaine a vu une source d’art et une occasion de faire des affaires.

Grâce à l’aide de quelques enfants et amis du quartier, elle procède à la collecte de ces déchets qui jonchent les sols de N’Djamena pour pouvoir les recycler. C’est un véritable travail de fourmi qui se fait au quotidien mais avec l’amour et détermination, la jeune dame parvient à faire des merveilles.

A droite un fauteuil fabriqué à base de pneu et à gauche des gobelets faite à base des bouteilles plastiques

Avec les bouteilles plastiques inutilisables, elle fabrique des pots de fleurs, des accessoires de beauté pour femme, sans oublier les bacs à ordure. Par contre elle utilise les pneus pour la fabrication des meubles de salon. C’est ce qu’elle appelle la « déco-recyclage ».

De mai à septembre 2019, grâce à son amour pour l’art, Pitimbaye Sylvie a réussi à recycler 3 000 bouteilles plastiques. Pour elle, le recyclage des déchets plastiques est un domaine que les jeunes doivent embrasser, car dit-elle, « il est porteur ». En plus, c’est un effort qui contribue à rendre plus salubre la capitale tchadienne.

3 Commentaires

  1. Mbaiornom
    14 octobre 2019 at 12 h 31 min Répondre

    Toutes mes felicitations a la vingtaine Sylvie, tous objets biodegradables sont recyclables a des fin utiles pour la societe, beaucoup de courage a toi, nous sommes egalement pret a t’appuyer, avec notre expertise en la matiere ( sante- Environment). Dr Israel.

  2. Nanan Christian
    14 octobre 2019 at 18 h 13 min Répondre

    Du sujet au fond et à la forme, la redaction a assuré et l’article est bien appétissant. Bravo à la promotrice silvie pitimbaye

  3. Alliance
    14 octobre 2019 at 19 h 19 min Répondre

    Bravo ma chérie

Laisser un commentaire