Dimanche 1 août 2021

PORTRAIT : Remadji Tolkoye, l’une des toutes premières régisseuses de prison au Tchad

C’est dans un milieu majoritairement dominé par des hommes que Remadji Tolkoye, s’est faite une place. Toute première régisseuse de prison au Tchad, la quadragénaire, a su se faire respecter par sa carrure et le travail bien fait. Portrait.

Assumer une fonction n’est pas une question de genre. Surtout lorsqu’on a les capacités adaptées au profil requis. Remadji Tolkoye, régisseuse 2e adjointe à la Maison d’arrêt et de correction de Klessoum, est un exemple édifiant.

SoGe1

Seule femme dans son lieu de service et ”maman” de tout le monde, Remadji a su rediriger sa trajectoire et a dès le départ saisi sa chance. Malgré sa licence en action commerciale en poche, elle n’a pas attendu une offre correspondant à son profil pour se mettre en exergue. C’est à la suite d’une annonce de concours qu’elle a par la suite obtenu, puis une formation de deux ans à l’Ecole nationale de formation judiciaire (ENFJ), que son chemin se trace dans ce domaine. Elle fait désormais ce que les hommes peuvent faire, dit-elle.

Au tout début, vivre avec les personnes dans la Maison d’arrêt et de correction n’a pas été facile. Mais avec le temps, raconte-t-elle, elle donne le mieux d’elle pour arracher le respect et l’affection de ces détenus. Avec sa hiérarchie, ”elle sait comment mettre l’ambiance pour garder de bonne relation avec ces derniers”. Nonobstant ses occupations, elle dit toujours avoir le temps pour sa famille et son mari qui, reconnaît-elle, n’a cessé de la soutenir dans son parcours estudiantin et sa carrière.” Mon travail ne joue pas sur l’éducation de mes enfants et ma vie de couple. Tout roule sur des roulettes car mon mari m’épaule à chaque fois quand je me sents confuse. Des fois, je travaille plus à des heures tardives”. Mais “maman” ne se plaint jamais pour rentrer, confie la mère de 4 enfants.

Remadji Tolkoye encourage ses concitoyennes à suivre ses pas. ” Si d’autres filles veulent être comme moi dans ce corps qu’elles soient les bienvenues. Nous avons été formés pour être dans ce corps donc ce n’est pas de la magie. On peut gérer le pays à travers les Maisons d’arrêt, les établissements scolaires, les centres de santé etc.’‘, conseille-t-elle.

Laisser un commentaire

économie

Tchad : les boucliers de Marie et Patricia contre les violences basées sur le genre

La Journée internationale de la femme africaine est célébrée ce samedi, 31 juillet. A cette occasion, Tchadinfos vous dresse le portrait croisé de deux...

Départ des athlètes tchadiens aux Jeux Olympiques de Tokyo

Après la remise officielle du drapeau national en signe de soutien, le ministre des Sports, Routouang Mohamed Ndonga Christian s’est rendu à l’aéroport Hassan...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
322 votes · 323 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité