Une femme à la tête de l’Organisation mondiale du commerce ?

DIPLOMATIE-Ce serait la première fois dans l’histoire. Tous les éléments sont réunis pour voir à la tête de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), une femme. La nigériane, Ngozi Okonjo-Iweala, reste la seule candidate en lice.


Elles étaient deux sur la liste : Yoo Myung-hee de nationalité sud-coréenne et Okonjo-Iweala du Nigéria. Mais, le vendredi, 05 février, la sud-coréenne a retiré sa candidature pour laisser toute la chance à sa concurrente du Nigéria.
Pourtant, au temps de l’ancien président américain, Donald Trump, la chance d’accéder à ce poste était trop mince pour Okonjo-Iweala. Car, ce président bloquait sa nomination à la tête de cette organisation mondiale. Une nomination qui nécessite  le consensus des 164 pays membres.
Désormais, avec la démission de sa concurrente et le soutien de l’actuel président américain, Joe Biden, la route est donc dégagée pour Ngozi Okonjo-Iweala. En plus de devenir potentiellement la première femme à la tête de l’OMC, elle serait la première directrice générale originaire d’Afrique. Sa nomination officielle pourrait intervenir avant la prochaine réunion du Conseil général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), prévue le 1er mars prochain.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :