Tchad : Wakit Tamma rejette les accusations d’actes de vandalisme et appelle à la libération des détenus

0
609

Après son assemblée générale tenue ce jeudi 19 mai, la coordination des actions citoyennes Wakit Tamma, a fait un point de presse, pour informer l’opinion nationale et internationale, de ce qui est advenu, le 14 mai dernier, où elle a marché contre la politique française au Tchad.

D’abord, la coordination de Wakit Tamma a dénoncé les circonstances des arrestations de ses membres avant de faire le bilan de la marche. Pour la coordination de Wakit Tamma, les manifestations sporadiques ont eu lieu un peu partout dans la ville de N’Djaména ainsi qu’en province, après sa marche sur un itinéraire bien défini. Ainsi, elle rejette en bloc les accusations portées contre elle, vandalisant les stations-service Total Énergies Marketing Tchad.

Nous nous insurgeons contre les fausses accusations du gouvernement et d’autres organisations selon laquelle Wakit-tamma a vandalisé les stations-service Total. Nous ne nous reconnaissons dans ces troubles“, rassure Soumaïne Adoum, un des porte-paroles de Wakit Tamma.

Par ailleurs, Wakit Tamma demande au pouvoir en place de prendre des décisions pour plutôt calmer les tensions que de se livrer aux arrestations en cascade. “Que la justice soit rendue à nos leaders, aux détenus“, appelle Soumaïne Adoum.

Laisser un commentaire