lundi 26 septembre 2022

Tchad : voici pourquoi et comment le procureur d’Oum-Hadjer a été assassiné

Le procureur de la République près le tribunal de grande instance d’Oum-Hadjer est assassiné le 23 juin à son lieu de service. Tchadinfos vous livre les premiers détails sur ce meurtre.

Les faits remontent en plein mois de ramadan dernier, dans un débit de boisson, lorsqu’un homme serait mort par ‘’overdose’’. Pas convaincues par cette thèse, les autorités judiciaires locales se sont activées pour chercher le coupable.

Par hasard, un homme que les uns qualifient de ‘’malade mental’’ et d’autres d’ ‘’alcoolo’’, qui serait présent au moment des faits, fait circuler des informations au quartier comme quoi il connait l’auteur du meurtre. Ayant eu vent, les autorités judiciaires locales s’empressent pour l’arrêter. Mais il n’arrive pas à donner des informations fiables concernant l’auteur du meurtre. Il est donc jeté en prison. « Les conditions de détention ici à Oum-Hadjer sont infernales. Les prisonniers sont même enchainés. En deux mois, 4 personnes sont décédées dans cette prison », informe une source.

Le prisonnier tombe malade. Son frère qui suit particulièrement l’affaire demande aux autorités de le libérer puisqu’il n’y est, d’après lui, pour rien. En vain. Le prisonnier finit par décéder en geôle.

Le frère de la victime accuse le procureur d’avoir laissé son frère mourir. Dans la matinée de la journée du mercredi, le frère, désormais présumé meurtrier, arrive au parquet et se met à gueuler. Etant dans son bureau, le procureur sort pour s’enquérir de la situation. Connaissant l’intention de ce monsieur que certains qualifient lui aussi d’instable, les personnes présentes sur place ont demandé au procureur de regagner son bureau. Dans la foulée, le meurtrier sort un couteau et poignarde le procureur Hamba qui décède sur place.

‘’Le procureur assassiné est nouvellement affecté à Oum-Hadjer. Il est venu trouver un système mis en place depuis longtemps’’, confie la source faisant référence à l’enchainement des prisonniers.  

Al-mardi Charfadine
Al-mardi Charfadine
44e promotion de l'ESSTIC (Yaoundé) - webjournaliste : journalisme d'humanité et d’humilité... @Almardi93

Laisser un commentaire

économie

DNIS: Oumar Abouna sur la politique fiscale – «nous venons après le Nigeria et l’Afrique du Sud en termes des pertes fiscales»

Oumar Abouna participant au Dialogue National Inclusif en qualité de personne ressource a plaidé pour une politique fiscale permettant un meilleur recouvrement des ressources....

Martin Lappel, ce déficient visuel qui montre le chemin

Portrait - Martin Lappel est un enseignant spécialisé des élèves handicapés visuels. Il dirige le Centre des Ressources pour Jeunes Aveugles (CRJA). Ce jeune...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
948 votes · 949 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité