mercredi 1 décembre 2021

Tchad: voici le programme politique de l’Union pour la refondation du Tchad de Siddikh Abdelkerim Haggar


Ce samedi, 23 octobre, marque le lancement officiel des activités du parti Union pour la refondation du Tchad (URT), dirigé par Siddikh Abdelkerim Haggar.


Le parti URT a été créé par folio n°473 du ministère de l’Administration du territoire, en date du 13 septembre 2021. C’est un parti d’obédience social- démocrate. Sa devise est : Unité-Justice- Développement.

Dans son intervention, le président national de l’URT, Siddikh Abdelkerim Haggar, a donné les raisons ayant conduit à la création de ce parti.” Pour les fondateurs que nous sommes, ce ne sont pas ces supputations qui nous ont conduit à la création de ce parti”, a précisé le président de ce nouveau-né dans le paysage politique.



”C’est le résultat de plusieurs mois de réflexions et d’analyses de la situation sociopolitique du Tchad avec des cadres de très hauts niveaux, des experts, des consultants nationaux, des personnes ressources et des membres de la Diaspora tchadienne”, a fait savoir Siddikh Abdelkerim Haggar.

Lire aussi : Tchad: le mouvement “Les Transformateurs” reconnu officiellement parti politique


Et d’ajouter, ”de cette analyse, il nous a paru très clairement que les Tchadiens que nous sommes, n’avons pas beaucoup appris de l’histoire, car tous les régimes qui se sont succédé au pouvoir ont répété les mêmes erreurs les uns après les autres. Les mêmes anti-valeurs, tels que le régionalisme, le népotisme, le clanisme, la gabegie, la promotion de l’incompétence, l’injustice sociale, l’impunité, la corruption (… ) érigées en règle de gouvernance empêchant notre pays d’amorcer un développement socioéconomique durable et enviable”.

Le président de l’URT ( au milieu) lors de la cérémonie de lancement du parti


Un programme politique ambitieux

L’URT ambitionne de:
• refonder le Tchad en rompant avec les vieilles méthodes de gouvernance qui ont conduit le pays dans l’impasse actuelle, en prônant le mérite, en instaurant une culture de compétence et d’excellence dans une inclusivité régionale, en luttant contre l’injustice et les inégalités sociales à tous les niveaux ;


• reconstruire une justice impartiale en éliminant l’injustice sociale, l’impunité, la corruption, l’interventionnisme, les trafics d’influence …;


•reconstruire une armée véritablement nationale et républicaine à travers la mise en œuvre intégrale des recommandations des états généraux de l’armée afin de la rendre apolitique, inclusive, performante et représentant la fierté de tous les fils et filles du Tchad ;


-reformer les secteurs sociaux de base (Santé, Education, Eaux, Energie, Infrastructure, Développement rural, Culture Jeunesse et Sports…) afin de lutter efficacement contre la pauvreté et le désoeuvrement de la jeunesse ;


– reformer l’administration pour la rapprocher des populations par la nomination d’administrateurs formés et intègres ;


– organiser les états généraux dans les domaines sociaux de base (santé, éducation, environnement, jeunesse et sport…) afin de produire des politiques pertinentes et réalistes pour relancer ces secteurs vitaux pour le développement.

Lire aussi : Tchad : un ancien du sérail lance son parti politique (UMR) et promet le changement

Laisser un commentaire

économie

Justice : les raisons profondes de la grève sèche des greffiers

JUSTICE - Après expiration et évaluation de son préavis de grève de deux semaines, le Syndicat national du personnel des greffes (SYNAPGREF), a lancé...

L’Unet ne désarme pas au sujet des étudiants exclus de l’université de N’Djamena

Assemblée générale, correspondance, manifestation… mais tout cela n'a pas fait fléchir les autorités rectorales au sujet de trois étudiants exclus. Ce 1er décembre, l’Union...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
541 votes · 542 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité