Tchad : vidéo de la femme battue, les présumés auteurs sont arrêtés selon le ministre de la Justice

JUSTICE – Les présumés auteurs des violences faites à une dame dans la province du Lac seraient enfin arrêtés, par les autorités judiciaires. Les deux acteurs de l’acte et leur chef, le capitaine Mahamat Haroun, sont de la Garde Nomade Nationale du Tchad (GNNT).

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Chargé des Droits humains, Djimet Arabi,  affirme que, les présumés tortionnaires de la dame Achta Abakar, dont la vidéo mise en ligne a défrayé la chronique ont déjà été appréhendés et sont en transfèrement sur N’Djaména.

Par contre, d’autres sources locales confient plutôt que pour le moment, c’est le chef de ces militaires qui est arrêté et en train d’être transféré vers N’Djamena. Les deux autres sont déjà localisés et seront arrêtés très prochainement.

D’après nos informations, le procureur de la République, près le tribunal de grande instance de Bol, est en route pour les prendre et les transférer au parquet général, pour la suite des enquêtes judiciaires ouvertes. L’on assure que ces présumés auteurs de violences n’ont plus la possibilité de s’échapper.

Après l’indignation sur la toile, les autorités judiciaires du pays, semble s’activer pour en découdre avec cette affaire, qui devient de plus en plus embarrassante.

A lire: Tchad : ouverture d’enquêtes judiciaires pour identifier les responsables des scènes de violence sur les vidéos

Le procureur général de la Cour d’appel de N’Djaména, a déclaré ce matin que : « le Tchad, signataire de l’ensemble des conventions internationales en matière des droits de l’Homme ne peut accepter que des individus quel que soit leur rang puissent violer impunément les lois de la République.

Pour rappel, la vidéo ayant conduit à l’interpellation de ces éléments de la GNNT, a été postée sur les réseaux sociaux il y a quelques, provoquant l’indignation totale. Dans cette vidéo, l’on voit des hommes en tenue militaire fouetter une jeune dame qu’ils « accusent de vendre de la drogue ».

La dame que notre rédaction a pu joindre au téléphone affirme qu’elle a été fouettée parce qu’elle a refusé de coucher avec l’un de ses bourreaux. Affaire à suivre !

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :