Tchad : Saleh Kebzabo ne se reconnait pas dans les propositions envoyées par  Masra Succès à Déby

Tchad : Saleh Kebzabo ne se reconnait pas dans les propositions envoyées par Masra Succès à Déby

POLITIQUE – A moins de deux semaines de l’élection présidentielle, Masra Succès, leader des Transformateurs, a publié le 29 mars 2021, une liste de cinq points pour une sortie de crise au Tchad. Un plan de sortie de crise qui n’engage pas l’UNDR rappelle Saleh Kebzabo.

Malgré la chaleur suffocante de N’Djamena, tout semble froid entre les deux opposants. Si l’ancien chef de file de l’opposition Saleh Kebzabo était depuis un moment aux côtés du jeune Succès Masra pour dire non à un sixième mandat du chef de l’Etat Idriss Deby Itno, cette alliance semble devenir fragile.

Le président de l’UNDR Saleh Kebzabo souligne son désaccord avec le leader des Transformateurs après la publication de quelques documents adressés à l’actuel président de la République. Dans ces documents, il est question d’une alternance à la tête de la nation tchadienne. 

D’ailleurs, le titre en dit long : ” Les cinq actions pour une alternance qui libère les énergies du peuple et consacre une sortie honorable au président Deby.”

1.Renonciation au 6ème mandat par le Président Deby : à travers une communication officielle à la Nation (02 Avril 2021) annonçant le retrait de sa candidature et aussi le décalage de l’élection présidentielle de deux mois pour permettre de définir les conditions de justice, inclusion et transparence minimales acceptables par tous.

2. Annonce d’un dialogue inclusif immédiat pour définir les conditions minimales pour une élection juste et inclusive (11 au 16 Avril 2021) et définir une clause constitutionnelle de protection de Mr Deby pour le restant de sa vie grâce à une renonciation expresse à sa poursuite devant les tribunaux nationaux et internationaux et sa consécration comme père du Tchad démocratique moderne, assortie d’une consécration de statut d’ancien chef d’État avec des avantages à vie.

3. Adopter une nouvelle Constitution (le 20 avril 2021), en partant de la seule Constitution non polémique qui est celle du 31 Mars 1996, et adopter une nouvelle Loi électorale, un nouvel Organe électoral, une Institution chargée du contentieux électoral et procéder à une réouverture des candidatures aux présidentielles.

4. Définition des devoirs minima du futur Président de la République à travers un engagement « colonne vertébrale » qui sera signé par chaque candidat lors de la réouverture des candidatures à la présidentielle (26 au 30 Avril 2021) et qui sera mis en œuvre dès la première année d’élection pour parachever la transition et pacifier notre pays grâce à des institutions équilibrées et mesures de protection.

5. Lancement de la campagne présidentielle (11 Mai au 11 Juin) et organisation de l’élection présidentielle inclusive et juste (13 et 26 Juin 2021), permettant ainsi une transmission du pouvoir au nouveau Président élu dans les délais (08 Août 2021). Telles sont les propositions faites par les transformateurs et seraient au nom des hommes engagés pour le boycott de l’election présidentielle du 11 avril 2021 .

Dans un tweet, Saleh Kebzabo dit que ce document “n’engage en rien” son parti, l’UNDR. Serait-ce la rencontre entre le leader des Transformateurs et et Idriss Deby Itno le 16 mars dernier qui a semé quelques vagues de fraicheur entre les deux hommes de l’opposition ? Ce tête-à-tête est  considéré par certains membres des Transformateurs comme une trahison. A noter qu’à la sortie de cette audience, Masra Succès avait promis mener des consultations avec d’autres acteurs et couches de la société tchadienne afin d’envoyer un document reflétant différents points de vue au chef de l’État.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :