Tchad : s’achemine-t-on vers un retour à la Cour martiale ?

Tchad : s’achemine-t-on vers un retour à la Cour martiale ?

A la présentation de vœux ce mardi, à l’occasion de l’Aid El Fitr Al Moubarak, le chef de l’Etat, Idriss Deby Itno, s’est longuement attardé sur les conflits intercommunautaires qui ont secoué le pays durant le mois béni de ramadan. Il promet d’exploiter toutes les options pour mettre un terme à ces conflits.

Afin de mettre fin aux conflits intercommunautaires, le chef de l’Etat, Idriss Deby Itno informe que « toutes les options, allant de la révision totale de la « Dia » appelée communément « prix du sang », à l’instauration de la Cour martiale, si cela doit être considéré comme une alternative durable à ces actes criminels,  seront étudiées et traduites en acte ».

 « Ce mois sacré de Ramadan a été marqué par de violents conflits intercommunautaires dans quelques provinces de notre pays, notamment dans le Ouaddaï, le Sila, la Tandjilé, le Mayo-Kebbi Ouest et le Logone Oriental » a reconnu d’emblée le chef de l’Etat, Idriss Deby Itno. C’est pour la première fois, ce 4 juin, qu’il se prononce sur ces conflits qui ont duré plus d’un mois.

Selon le président de la République, ces actes « barbares » ne resteront pas impunis. « Toutes les personnes incriminées, les co-auteurs ainsi que leurs complices  répondront de leurs actes » promet Idriss Deby Itno. En sa qualité de premier magistrat de la République, il souligne qu’il veillera personnellement pour que force demeure à la loi, rien qu’à la loi, dans toute sa rigueur.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :