Tchad : vers l'abolition de la peine de mort

N’DJAMENA, 4 septembre (Xinhua) — Le gouvernement tchadien a adopté jeudi un projet de code pénal qui envisage d’abolir la peine de mort, selon le compte-rendu du conseil des ministres publié par M. Hassan Sylla Bakari, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement.

La peine capitale sera remplacée “par l’emprisonnement à vie défini comme une peine perpétuelle sans possibilité de libération conditionnelle”, a précisé M. Sylla Bakari.

La peine de mort, quoique en vigueur au Tchad, n’a pas été appliquée depuis une vingtaine d’années.

Au nombre des innovations majeures proposées par le projet de code pénal, il y a également une “répression sévère de l’ homosexualité”, a par ailleurs indiqué le porte-parole du gouvernement tchadien.

L’homosexualité reste à ce jour un tabou dans ce pays d’Afrique subsaharienne dont plus de la moitié de la population est de confession musulmane.

“La modernisation du droit positif constitue l’un des axes majeurs de la grande réforme mise en oeuvre par le gouvernement. La mise à jour de notre législation est devenue donc un impératif à la fois politique, social, culturel, économique et même diplomatique”, a conclu M. Sylla Bakari.

Un commentaire

  1. Alain
    9 septembre 2014 at 1 h 23 min Répondre

    A titre d’information, la peine de mort a été appliquée pour la dernière fois au Tchad en 2002 ou 2003 si j’ai bonne mémoire alors ça fait moins de 20 ans si on compte de la manière dont on a appris à compter á l’école. Encore un projet de Code pénal “moderne et antique” dans ses dispositions, la modernisation du droit pénal tchadien est loin d´être l’impératif de nos dirigeants malheureusement quand on observe rien que les grands traits souligné dans cet article. Dommage encore une fois de plus pour mon pays.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :