Tchad : une dizaine de militants de l’UNDR dispersés par la police

Tchad : une dizaine de militants de l’UNDR dispersés par la police

Plus d’une dizaine de militants de l’Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR) ont essayé de s’approcher du domicile du président dudit parti, Saleh Kebzabo. A quelques mètres, ils ont été dispersés à coup de gaz lacrymogènes par la police anti-émeute.

A noter que l’opposant a prévu ce 2 avril 2021 un meeting à l’espace vide devant son domicile pour appeler au boycott de la présidentielle du 11 avril prochain. Bien qu’interdit par la mairie du 6ème arrondissement, Saleh Kebzabo a maintenu son meeting car, d’après lui, la réponse de la mairie (des annotations sur la lettre d’information de l’UNDR) n’est pas appropriée et ne saurait être une interdiction du meeting.

Il faut rappeler qu’après avoir déposé sa candidature à l’élection présidentielle, Saleh Kebzabo (de même que Théophile Bongoro et Ngarlejy Yorongar) a annoncé son désistement. Ce qui n’a pas empêché la Cour suprême de le retenir et à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de le faire figurer sur le bulletin de vote.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :