Tchad : trois choses à savoir sur la Semaine nationale de la femme tchadienne

Tchad : trois choses à savoir sur la Semaine nationale de la femme tchadienne

La Semaine nationale de la femme tchadienne (SENAFET) en est à sa 29ème  édition cette année. Décryptage de cet événement en trois questions.

1 Depuis quand la SENAFET existe-t-elle ?

Les femmes tchadiennes célèbrent la SENAFET depuis 1990. Cependant en 2002, le décret 02-186 2002-04-16 PR/MASF a institué une Semaine nationale de la femme tchadienne, en abrégé SENAFET. Cet événement s’étend du 1er  au 7 mars de chaque année sur l’ensemble du territoire national tchadien.

2 Qui l’a institué et pourquoi faire ?

Le président de la République Idriss Deby Itno a institué cette semaine pour contribuer à la mise en œuvre de la politique nationale de la promotion de la femme tchadienne. La SENAFET est « une période de réflexion et d’analyse de la contribution de la femme au développement du Tchad ».

3 Quel est son thème de 2019 ?

Cette année, le thème retenu pour cette semaine est : « Femme et défi de la 4e République ». La semaine se déroule dans la ville de Bongor. Cette édition est la première de la nouvelle République qui accorde un quota de 30% aux femmes dans toutes les fonctions nominatives et électives. En rapport avec cette semaine, Tchadinfos vous propose chaque jour un profil de femme pour rendre hommage à la femme tchadienne.

2 Commentaires

  1. MADJOS
    4 mars 2019 at 14 h 36 min Répondre

    ce que nous certains attendons que vous femmes compreniez, c’est que beaucoup de vous trainent sans foyers et sont cause de cas d’infidélités qui disloquent les autres foyers. soyez fières et lutter que ta dot ne continue pas toujours avec cette allure d’une sorte de commerce à l’humaine!

  2. Blaise
    5 mars 2019 at 0 h 33 min Répondre

    Semaine de remplissage des lieux publics et d’exposition nuptiale. Les hommes les abandonnent pour les 364 jours de l’année mais, un tour dans un lieu mondain ce 8 mars, permet de reprendre les liens, eu importe les conséquences. Après, certaines ne peuvent pas passer les fêtes de 24 et 31 décembre. Et la vie reprend au prochain 8 mars. osons nous la question, importance pour la journée de 8 mars au Tchad!

Laisser un commentaire