Tchad spécial indépendance : les cinq dates qui ont marqué le pays après 59 ans

Tchad spécial indépendance : les cinq dates qui ont marqué le pays après 59 ans

Ancienne colonie française, le Tchad a accédé à l’indépendance le 11 août 1960. En ce 59e anniversaire, Tchadinfos.com vous propose les cinq années qui ont marqué l’histoire tchadienne.

Le 13 avril 1975

Des tensions entre le président François Tomalbaye Ngarta et les militaires incitent ces derniers à effectuer un coup d’Etat le 13 avril 1975. Le renversement du président, qui est tué lors de cet événement, marque un tournant dans l’histoire du Tchad qui n’a eu que Tombalbaye comme chef d’Etat depuis l’indépendance en 1960.

La guerre civile de 1979

La première guerre civile tchadienne a débuté à la fin de l’année 1965 par une révolte contre le régime du président François Tomalbaye Ngarta et de la domination politique des ethnies du sud du tchad et celle du nord et du centre. Elle se termine avec l’établissement en 1979 du gouvernement d’union nationale et de transition formé par différents groupes rebelles nordistes et présidé par Goukouni Weddey. La rivalité entre ce dernier et Hissein Habré conduit au déclenchement des troubles de 1980 à 1987.

Exploitation du pétrole en 2003

En juin 2000 la banque mondiale a donné son accord pour l’exécution du projet d’exploitation du pétrole, validant ainsi un vaste programme de développement auquel les autorités croient beaucoup. La réalisation du programme d’exploitation est d’un coût d’environ 3,7 milliards de dollars et rapportera à l’État tchadien 2 milliards de dollars par an pendant 25 ans. Le gisement de Doba dans le sud du pays est le premier site d’exploitation qui devrait fournir 225 000 barils par jour. Et en juin 2003 le Tchad est devenu un pays exportateur de pétrole.

Conférence souveraine

La Conférence nationale souveraine a été ouverte le 15 janvier 1993 et a duré trois mois. Les Tchadiens de toutes les couches sociales et tendances politico-militaires se sont réunis pour jeter les bases des institutions de la République et penser l’avenir du pays. Cette conférence a permis entre autres de :   rédiger une nouvelle Constitution pour prendre en compte certains aspects de la vie politique ainsi que sociale du pays.

L’avènement de la démocratie en 1990

Le président Hissein Habré a été renversé par le Mouvement patriotique du salut (MPS), dirigé par Idriss Déby. Accédant à la présidence quelques jours plus tard, ce dernier s’engage à établir une démocratie pluraliste.

Pendant ce renversement, les troupes françaises, qui dans le passé soutenaient Habré, se contentent de venir en aide à leurs ressortissants. Le 2 décembre, Idriss Deby arrive à N’Djamena. Il suspend la Constitution, dissout l’Assemblée nationale et accède à la présidence par intérim du conseil d’État, promettant d’instaurer une démocratie pluraliste et de tenir des élections.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :