Tchad : Signature de deux accords de cofinancement de deux projets

Tchad : Signature de deux accords de cofinancement de deux projets

ÉCONOMIE-Le Ministre de l’Economie et de la Planification du Développement, Dr Issa DOUBRAGNE et le Représentant Résident de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Tchad Ali Lamine Zeine, ont signé le mercredi 8 juillet, deux accords de dons complémentaires en cofinancement avec l’Union Européenne.

La signature de ces accords de don vise à améliorer le système de transport dans le bassin du Lac Tchad. C’est pour contribuer au développement et à la compétitivité économique de la zone transfrontalière du Cameroun et du Tchad. Ces projets prennent en compte les travaux routiers, les aménagements connexes, les études, la facilitation du transport et du commerce.

Il s’agit principalement de la construction d’un pont sur le fleuve Logone. D’une valeur de 19,2 millions d’Euro soit 12,6 milliards de Francs CFA, ce projet sera cofinancé par l’Union Européenne. Selon les signataires, ce projet est un complément qui vient renforcer le financement propre de la BAD pour un montant équivalent à 14,1 milliards de Francs CFA.

Le second accord concerne le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM). Il est évalué à 5,3 millions de dollars US soit environ 4 milliards de Francs CFA. Il vient en appui du Projet de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel (P2RS), en cours d’exécution. Le P2RS couvre l’ensemble des pays membres du CILSS. Il contribuera à la réduction de la pauvreté, l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région du Sahel.

Comme le premier, il est structuré en trois (3) composantes, à savoir : l’amélioration de la productivité agro-sylvo-pastorale dans les zones arides ; la promotion de la gestion intégrée des écosystèmes pour l’amélioration de la résilience et de la conservation de la biodiversité ; la gestion des connaissances et suivi-évaluation.

Au nom du Gouvernement du Tchad le ministre a remercié la BAD et son représentant au Tchad, Ali Lamine Zeine pour leurs accompagnements dans l’action gouvernementale en vue de la protection de l’environnement. Ce, pour l’atteinte de la souveraineté alimentaire et du bien-être du monde rural.

Pour sa part, le Représentant Résident de la BAD au Tchad se réjouit de la concrétisation de ces deux cofinancements. Ils prouvent la confiance des partenaires internationaux accordée au gouvernement tchadien pour le Plan National de Développement (PND) 2017-2021.  

Un commentaire

  1. Alboussati Abdrahman
    11 juillet 2020 at 7 h 10 min Répondre

    Le sud-est du Tchad est totalement oublié par notre gouvernement.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :