Tchad : Saleh Kezabo dénonce la partialité de la presse publique

Tchad : Saleh Kezabo dénonce la partialité de la presse publique

MEDIAS – le président l’Union national pour la démocratie (Undr),  Saleh Kezabo dénonce la partialité de la presse publique. Selon lui, nos confrères de la radio et télévision nationale restreignent la communication de l’opposition.

Saleh Kezabo n’est pas passé par le dos de la cuillère pour dénoncer le manque du professionnalisme selon lui, de la presse publique. Dans un tweet et une lettre ouverte adressée au président de la République, il réclame plus d’impartialité.

Clairement, l’ancien chef de file de l’opposition s’en est pris aux trois organes de presse nationale (radio, télévision et l’agence tchadienne de presse et d’édition). D’abord dans une longue lettre ouverte au Président de la république et dans deux tweets successifs postés ce jour.

Le président de l’Undr accuse-t-il a tort ou à raison la télévison et la radio nationale et l’agence de presse et d’édition nationale ?

A cette question, nous avions tenté de joindre le ministère de la communication, qui nous promet une réponse dans les brefs délais.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :