Tchad: Rappel à l’ordre sur la gratuité des soins d’urgence dans les établissements sanitaires publics

Tchad: Rappel à l’ordre sur la gratuité des soins d’urgence dans les établissements sanitaires publics

Le gouvernement du Tchad a instauré dans le cadre de sa politique sociale, la gratuité des soins d’urgences chirurgicales, gynéco-obstétricales et médicales. Par une note, le ministère de la Santé publique, rappelle au respect strict de cette décision dans les établissements sanitaires publics.



L’initiative de la gratuité des soins a été prise par le ministère de la Santé publique en décembre 2007. L’objectif est de permettre l’accès facile aux soins médicaux à la population. Une gratuité qui concernait au départ les hôpitaux. En 2015, elle s’est étendue aux centres de santé publics et confessionnels, ainsi qu’aux garnisons militaires.

Ce rappel à l’ordre, du ministère de la Santé, va à l’endroit des hôpitaux, centres de santé et aux usagers des services des soins. La gratuité dans les centres de santé pour les enfants de 0 à 5 ans et les femmes enceintes porte sur la prise en charge de :

– Soins obstétricaux néonatals d’urgence de base (SONUB) entre autres : sulfate de magnésium, ocytocine, antibiotique, délivrance manuelle de placenta en cas de rétention placentaire, aspiration manuelle intra-utérine en cas de complication d’avortement, accouchement et réanimation du nouveau-né…
– Consultation prénatale recentrée : fer, acide, folique, test IST/VIH, ARV, Mebendazole, vaccin antitétanique, vitamine A, test de protéinurie, glycémie à jeun, prise de tension artérielle etc;
– Accouchements normaux;
– Prévention de la transmission du Sida de la mère à l’enfant;
– Maladies diarrhéiques (kit de médicaments diarrhéiques et produits de prise en charge nutritionnelle) ;
– Infection respiratoires aiguës (médicaments des infections respiratoires) ;
-césariennes (kit pour césarienne) ;
– Fistules obstétricales ;
– Paludisme simple et paludisme grave ;
– Morsures des serpents et piqures de scorpion ;
– Paludisme grave (5ans et plus).
Les hôpitaux sont concernés avec :
– Soins obstétricaux néonatals d’urgence complet SONUB (plus césarienne/ hystérectomie d’urgence et transfusion sanguine) ;
– Traumatismes graves ;
– Malnutrition aigüe sévère avec déshydratation ;
– Les morsures des serpents et piqures de scorpions (sérums antivenimeux et anti-scorpions) ;
– Etat comateux ;
– Etat de mal asthmatique ;
– Colique néphrétique ;
– Abdomen aigue (appendicite, hernie étranglée, péritonite)
– Brulure de type II et III.

l’inspecteur général P.I du ministère de la Santé publique et de la solidarité nationale, Welba Raïwe Kolandi, à travers cette note, tient à éviter toute ambiguïté qui persiste dans l’application de la gratuité des soins instaurée.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :