Tchad : “qu’ils comprennent que 80% de notre pays est jeune” Dr Succès Masra

Tchad : “qu’ils comprennent que 80% de notre pays est jeune” Dr Succès Masra

INTERVIEW – Par une note signée le 23 avril, le ministère de l’Administration du Territoire a rejeté le dossier de création du parti Les Transformateurs. Dans une interview accordée à Tchadinfos.com, Dr Succès Masra, leader du mouvement Les Transformateurs, estime que le rejet, axé sur le critère d’âge, n’est que spécieux.

Le gouvernement vient de rejeter votre demande de création du parti Les Transformateurs. Quelle est votre réaction ?

La correspondance du gouvernement, nous ne comprenons pas le mobile. Et par ma voix, ces dizaines de milliers de sympathisants et adhérents des Transformateurs expriment leur incompréhension.

Que nous reproche-t-on? D’avoir osé mettre dans notre équipe, quelques jeunes 3 Conseillers stratégiques, pour la plupart des jeunes filles- compétents et brillants, mais dont l’âge est de moins de 30 ans (25-28 ans!). Mais quel drôle de pays sommes-nous pour oser exclure les jeunes dans la constitution et les ordonnances.

Premièrement, il y a des partis dont les dirigeants principaux même ont moins de 30 ans et à qui le même ministère a donné l’agrément de fonctionner.  Et ce sont les mêmes techniciens du ministère qui ont travaillé sur les dossiers de ces partis dont les membres en question sont prêts à témoigner. Nous avons ces dossiers qui font jurisprudence. Pourquoi refuserait-on aux Transformateurs une autorisation  qui a été accordée dans les mêmes conditions aux autres partis ? Les Tchadiens ne sont pas dupes et quand j’entends dans le ministère les gens nous dire qu’on disait que le “dossier des Transformateurs est sensible”, je ne sais de quelle sensibilité il s’agit. Le projet d’agrément signé de tous les techniciens était dans le bureau du ministre depuis bientôt 4 mois après toutes les diligences techniques.

Deuxièmement, l’ordonnance 20 du 7 juin 2018  en question qu’on nous cite, savez-vous qu’elle n’a jamais été ratifiée et donc jamais devenue une loi opposable. Elle a même été retirée.  Et si tel est le cas, l’ancienne loi sur la charte des partis politiques donnait un délai de 45 jours à l’administration pour donner suite à une demande, faute de quoi le dossier du Parti est réputé automatiquement conforme. La nouvelle loi sur les partis n’est prévue pour discussion à l’assemblée nationale que début mai. Et comme vous le savez, la loi ne dispose que pour l’avenir, elle ne saurait avoir d’effet rétroactif dans le cas présent. Or la déclaration de création du Parti Les Transformateurs était introduite depuis l’année 2018 (novembre), nous sommes au 6ème mois, donc on ne peut nous opposer un refus 6 mois après. Pire, même s’il y avait des objections techniques suivant les termes de cette ordonnance 20, ils devaient la formuler avant 3 mois. Passé ce délai, aucun rejet n’est possible. Ceci est confirmé par les techniciens même du ministère.

Troisièmement, et nous prenons ici à témoin tous les Tchadiennes et Tchadiens sur une situation incongrue que cette correspondance a permis de mettre en exergue. Voici un pays dans lequel nous sommes capables d’envoyer nos enfants de 18 ans  comme soldats mourir au Mali ou ailleurs pour notre “sécurité”. Si les jeunes de 18 ans sont majeurs pour poser un acte aussi patriotique que donner leur vie pour notre pays, ne sont-ils pas digne de servir leur pays en étant membre d’une équipe dirigeante d’un parti politique ? Comment un dirigeant s’il est sérieux et serviteur, peut-il alors même qu’il nomme des jeunes de moins de 25 ans à des postes importants, alors même qu’il décrète des jeunes de moins de 30 ans généraux, etc. alors même qu’il est arrivé au pouvoir en ayant la trentaine, interdire aux jeunes tchadiennes et tchadiens de cet âge d’être dans une équipe de direction d’un parti ? En plus, ce n’est pas tout, la persécution de la jeunesse est même entérinée dans la Constitution de la fameuse 4ème République en interdisant aux jeunes de moins de 45 ans d’oser être candidat aux élections présidentielles.

Voyez-vous, parmi ces jeunes tchadiennes à cause desquelles on veut nous interdire d’exister comme parti, il y a une qui a eu son baccalauréat à 16 ans avec mention et qui est devenue à 20 ans inspectrice principale de Trésor en étant formée à l’ENAM. Brillante, elle a aujourd’hui 28 ans. N’est-elle pas digne de servir son pays? L’autre jeune fille, elle est entrepreneure ayant gagné même des prix internationaux et artistiques. N’est-elle pas digne à plus de 25 ans de s’engager à nos côtés pour servir la République?  Quant au jeune garçon, il est plein de dons et talents. Brillant écrivain, orateur, et formateur de jeunes tchadiens et africain, c’est tout naturellement qu’il fait partie de l’équipe des Transformateurs qu’il a rejoint dès les premières secondes. Ai-je tort de responsabiliser ces jeunes tchadiens compétents? Vous voyez que cette Loi est injuste et dans un Tchad Transformé, ces types de loi ne pourront même pas être présentées par un ministre ou député, comment imaginer qu’un dirigeant qui se dit “chantre africain” de la jeunesse ait pu signer une telle loi.

Allez le leur demander et demandez aux Tchadiens s’il y a un âge pour servir son pays ?  C’est quoi le bon âge pour servir son pays ?

Comptez-vous donner suite à ce rejet?

Bien-sûr. Rien ne nous arrêtera, personne ne nous arrêtera car le combat que nous menons est un combat juste pour faire du Tchad une terre d’opportunités pour tous ses enfants. Et s’ils essaient de freiner physiquement certains d’entre nous, cette semence que portent des milliers de Tchadiens va germer et portera ses fruits. Nous en sommes convaincus. Nous sommes aujourd’hui au Tchad dans un apartheid de développement et d’opportunités qui ne profitent qu’à quelques personnes ayant leurs représentants dans toutes les régions du Tchad, mais la majorité est victime et ne profite pas des fruits de notre richesse nationale. Nous ne pouvons plus reculer, nous ne devons plus reculer. Ce que nous disons à ceux qui sont encore au pouvoir pour un temps que nous espérons court, c’est qu’ils comprennent que 80 % de notre pays est jeune et que l’amour certains ont  pour  ses enfants, neveux, etc qu’ils nomment souvent très jeunes à tous les postes de responsabilité, qu’ils aient cet amour pour tous les enfants de la République. Puisque nous avons un  Président intégral, Président de tout, qu’il dise donc à son ministre de l’Administration du territoire, lui-même général décrété très jeune en octobre et novembre 2018, qu’il revienne à la raison et rétablisse Les Transformateurs dans leur droit légitime d’agir pour leur pays.  En agissant ainsi, ils auront une chance de prouver aux yeux de tous que le discours sur “on veut une jeunesse qui ose ou qui aie de l’audace” ne se limite pas qu’aux mots.  Car la tentative actuelle de nous bloquer en utilisant un  ministre lui-même jeune pour prendre une décision reprochant aux jeunes de s’engager, ils n’ont ni le droit, ni la raison, ni le bon sens de leur côté. Tout le monde a le droit de se tromper une fois, mais persister dans l’erreur conduira à l’impasse pour tous. Nous attendons donc après  la  réponse des Transformateurs adressée au Ministre, qu’il considère le complément de précision et qu’il prenne la décision qui s’impose : rétablir les Transformateurs dans leur droit.

Lire aussi : Tchad : le gouvernement rejette la création du parti “Les transformateurs”

Enfin avez-vous un mot à l’endroit de vos sympathisants et ceux qui vous suivent ?

 A tous les Tchadiennes et Tchadiens, nous voulons réitérer ici que notre engagement est irrévocable et notre détermination intacte. Merci aux uns et aux autres pour vos nombreux messages de soutien.

Aux Transformatrices et Transformateurs, nous les remercions pour leur détermination qui n’a jamais faibli. Je le vois, je le sens et cela est une véritable énergie renouvelable pour nous tous.

Continuons et ensemble, avec Audace, Exigence et Bienveillance, nous allons Transformer le Tchad pour en faire une République de développement intégral.

2 Commentaires

  1. Anderson Sidone Bolo
    30 avril 2019 at 16 h 49 min Répondre

    Commentaire:
    Merci et félitation, restez-ferme, nous sommes avec vous
    même du bout de monde, le temps travail après le Soudan
    sera le TCHAD, nous vaincrons…

  2. Aba lolo
    2 mai 2019 at 8 h 46 min Répondre

    Le gouvernement de deby n’est qu’un obstacle. ..nous allons les traités comme on un traite un obstacle avec audace, exigence. Ensemble nous pouvons!

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :