Tchad: le président Deby a rencontré les chefs des partis politiques et des associations de la société civile

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a rencontré ce matin les chefs des partis politiques et des associations de la société civile. Une communication sur les derniers récents événements qu’a connus le pays leur a été livré.

Le Tchad a connu le 1er mai dernier un fâcheux événement. Un groupuscule a tenté de déstabiliser les institutions de la République. Une situation qui a créé une psychose au sein de la population. Bien heureusement, les forces de l’ordre ont fait tôt d’étouffer l’affaire en démasquant les présumés auteurs et leurs complices.

Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a tenu à communiquer autour de l’événement pour lever certaines équivoques et mettre les choses à leurs places. Ce mercredi matin, il a convoqué les chefs des partis politiques, les responsables des organisations de la société civile, les présidents des grandes institutions de la République pour évoquer ce qui est convenu d’appeler la conspiration du 1er mai 2013.

Le Chef de l’Etat qui œuvre inlassablement pour la paix et la stabilité du pays ainsi que pour son développement socio-économique a interpellé au cours de cette rencontre qui a eu pour cadre le palais présidentiel, la classe politique et les organisations de la société civile tchadienne, sur ces valeurs sans lesquelles le pays ne pourra jamais connaître sa mue.

« Pour retrouver la stabilité et la paix, nous avons payé trop cher. Nous avons connu des soubresauts de toutes sortes plus de 50 ans. Nous nous sommes opposés, le sang du tchadien a coulé et nous avons même connu une guerre religieuse. Il a fallu mettre du temps, travailler durement pour créer les conditions de paix et de stabilité actuelles », a déclaré d’emblée le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO.C’est ce qui a permis au pays d’aller sauver d’autres pays frères en danger, comme le Mali et la RCA a en outre relevé le Président Deby.

Le Président de la République affirme que la démocratie tchadienne fait son chemin. « Nous sommes le seul pays à avoir un cadre de dialogue politique qui n’existe nulle part pour renforcer la démocratie. Il faut se dire qu’il n’y a pas une école où on apprend la démocratie. C’est une valeur essentielle pour laquelle il faut croire ou ne pas croire », explique le Chef de l’Etat.

Evoquant les événements du 1er mai dernier, le Président de la République se dit surpris de cette conspiration. « Ce n’est pas un coup d’Etat. C’est une conspiration à l’image des printemps arabes. Un coup d’Etat on le fait avec des armes et l’armée. Or, je n’ai pas vu un seul homme armé qui conspirait avec ce groupe », a précisé le Chef de l’Etat.

Très étonné de la volonté de ce groupuscule qui a voulu mettre en mal les institutions de la République, le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO s’est interrogé en ces termes : « Pourquoi, c’est à ce moment précis où le pays a besoin de sortir de la pauvreté qu’on a préféré revenir en arrière ? Pourquoi au moment où nous nous sommes engagés pour faire du Tchad un pays émergent qu’une poignée de nos compatriotes a voulu créer de désordre dans le pays ? Pourquoi ? », a-t-il insisté. Le Président de la République IDRISS DEBY ITNO a salué le travail fait par les forces de défense et de sécurité et qui a permis de mettre hors d’état de nuire les conspirateurs, pris en flagrant délit, les mains dans le sac avec des preuves accablantes.
« Nous les avons mis à la disposition de la justice. Elle fera son travail avec sérénité pour faire la lumière sur la situation. La loi doit s’appliquer dans toute sa rigueur. Ceux qui ne se reprochent de rien seront relaxés conformément à la loi », a indiqué le Président de la République, qui a invité les colporteurs des allégations qui affirment que cette action est orientée vers l’opposition à cesser leurs basses besognes. « La négation, la conspiration, le dénigrement ne doivent pas être le rôle d’une opposition crédible. Le Tchad est libre et souverain. », conseille IDRISS DEBY ITNO.

Pendant plus d’une heure, le Président de la République a appelé ses concitoyens à mettre en valeur l’esprit de la paix, de la cohésion sociale, de l’unité nationale et de la stabilité du pays. En ce sens, le Chef de l’Etat IDRISS DEBY ITNO a tenu par ailleurs à rappeler qu’aucun tchadien n’est au dessus de la loi, fut-il journaliste, homme politique ou simple citoyen lambda. « Il n’y a pas une justice à deux vitesses au Tchad. Le gouvernement n’acceptera jamais qu’on mette en mal la stabilité du pays», conclut-il.

Source: Présidence du Tchad

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :