Tchad-présidentielle: les Tchadiens de l’étranger ne voteront pas

0
31
Les membres du CNPD reçu à la Présidence. Photographe, Brahim Adji Présidence du Tchad.

A travers une résolution modifiant le Code électoral, le Cadre national de dialogue politique (CNDP) suspend le vote des Tchadiens de l’étranger. Il ramène aussi à 40 ans l’âge pour être candidat à la présidentielle, en conformité avec la Constitution.

La résolution No 01 signé ce 18 février par Mahamat Zen Bada, président du CNDP souligne qu’après être saisi par la CENI (Commission électorale nationale indépendante) le 17 février, le CNDP s’est réuni le lendemain et a décidé ce qui suit :

  • la modification du Code électoral en son article 128 pour le mettre en conformité avec l’article 67 de la Constitution. Cependant, pour tenir compte du facteur “temps”, il est demandé à la Cour suprême et à la CENI d’enregistrer les candidatures à l’élection présidentielle en tenant compte de cet article 67 de la Constitution.
  • La CENI est autorisée, pour la seule élection présidentielle en cours, de permettre, dans les bureaux de vote où le nombre d’électeurs exigé par l’article 37 du Code électoral (400, Ndlr) ne peut pas être respecté, le vote jusqu’à 430 électeurs dans lesdits bureaux de vote.
  • Jusqu’à ce qu’il soit possible de procéder à la révision du fichier électoral et de mettre en place les démembrements de la CENI dans les représentations diplomatiques du Tchad à l’étranger, le vote des Tchadiens de l’étranger est suspendu.

Le CNDP justifie cette résolution, en ce qui concerne l’âge par le fait que la Constitution révisée qui réduit l’âge à 40 ans pour être candidat à la présidentielle date de 2020, donc après le Code électoral adopté et promulgué en 2019. Au sujet de la deuxième décision, le cadre l’explique par le constat d’un décalage entre les projections de la cartographie électorale et le nombre de bureaux de vote déterminé après la révision du fichier électoral. La troisième décision en fin tient compte du fait que la Covid-19 n’a pas permis au CNDP et à la CENI de mettre en place les démembrements de la CENI dans les représentations diplomatiques du Tchad à l’étranger.

“Un décret d’application du Code électoral viendra au besoin entériner cette résolution en ces trois points susmentionnés”, précise le document.

Le document conclut que cette résolution sera notifiée au chef de l’Etat, garant du CNDP, à la CENI, à la Cour suprême et à l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire