Tchad: le plan national de développement adopté

C’est celui-ci qui renferme les stratégies qui permettront au pays d’être émergent en 2025

Le Premier ministre, Joseph Djimrangar Dadnadji a remis vendredi 21 juin le plan national de développement (PND) au représentant résident de la Banque Africaine de Développement (BAD), Michel Sirr. Un geste qui montre la détermination qu’a le gouvernement à faire du Tchad, un pays émergent à l’horizon 2025. Et pour y arriver, le gouvernement tchadien est bien conscient de ce qu’il lui faudra remplir un certain nombre de conditions. Notamment, améliorer la croissance économique, la sécurité alimentaire, la création d’emploi pour les jeunes et les femmes, le développement du secteur privé, celui des nouvelles technologies de l’information et de la communication, la protection de l’environnement, l’adaptation aux changements climatiques et évidemment, l’amélioration de la gouvernance.

Et pour tout cela, le Tchad a besoin d’aide. Le soutien des partenaires techniques et financiers, grâce à qui, il pourra développer l’offre de production et les opportunités d’emplois, mobiliser et valoriser le capital humain et de lutter contre les inégalités, la pauvreté et l’exclusion sociale. Un défi qui n’effraie pas du tout les partenaires qui se veulent rassurant quant à l’accompagnement du pays vers son émergence. Les partenaires sont en phase d’évaluation de leur stratégie dans le pays en prévision des allocations conséquentes pour la mise en œuvre dudit plan, a déclaré Michel Sirr. Ce dernier a d’ailleurs félicité le Tchad pour les efforts réalisés dans le cadre de l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE).

Pour lui, il serait bien de trouver un cadre de concertation pour l’organisation d’une table ronde qui portera sur la collecte de fonds pour la mise en œuvre du plan national de développement. En effet, selon Issa Ali Tahir ministre de l’économie, du plan et de la coopération internationale, le Tchad a besoin de 3,726 785 173 408 FCFA. Mais jusqu’ici, le pays ne dispose que de 58% de cette somme. Le premier ministre espère dont qu’avec ce plan national de développement, représentant un instrument de dialogue transparent, permettra de mieux dialoguer avec les partenaires ainsi que les institutions de Bretton Woods afin d’atteindre du point d’achèvement de l’initiative PPTE. Il pense très sincèrement que ce plan permettra au Tchad d’atteindre les objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Il a également annoncé la tenue prochaine d’une table ronde avec les bailleurs. Celle-ci vise la collecte de plus de 1.500 milliards qui permettront de conduire le pays vers son émergence.

Source: journaldutchad.com

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :