samedi 25 septembre 2021

Tchad : N’Djamena et ses environs ont désormais des données géographiques de référence

URBANISME – Le ministère des Affaires foncières, du Développement de l’habitat et de l’Urbanisme a remis ce 30 juillet, les plans de la ville de N’Djamena au Premier ministre, Pahimi Padacké Albert. C’est une référence de données géographiques.


Les plans de la ville de N’Djamena ont été remis ce jour au Premier ministre de transition, Pahimi Padacké Albert. Les travaux sur les plans ont débuté depuis 2017 et ont été finalisés en 2021. Avec cette remise, le projet d’infrastructure des données spatiales de la ville de N’Djamena et ses environs arrive à son terme. Un projet sur la création d’un référentiel des données géographiques de référence.

Il marque la réalisation du tout premier réseau géodésique du Tchad et de la production de données géographiques de référence internationale. ’’Cet outil n’est pas destiné à l’usage exclusif de notre département ministériel, il est conçu pour fédérer tous les ministères sectoriels, les acteurs de la vie publique les ONG et autres’’, a déclaré le ministre des Affaires foncières, du Développement de l’habitat et de l’Urbanisme, Amina Ehémir Torna.

L’objectif principal du projet est, selon le Premier ministre de transition, de fournir une connaissance précise du territoire concerné afin de mieux organiser l’occupation des sols pour une meilleure habitation aux exigences aux normes du développement. ”Les données géographiques permettent entre autres de fixer le seuil de construction des bâtiments… aussi d’alerter sur les zones à risques d’inondation’’, a déclaré Pahimi Padacké Albert.

Ces plans ont été remis par l’Institut géographique national de France international (IGNFI) au ministre des Affaires foncières, du Développement de l’habitat et de l’Urbanisme, Amina Ehémir Torna, le 3 février 2021. Ils ont été présentés au feu président Idriss Deby Itno le 18 février par le ministre à son tour.

Pour rappel, le projet d’infrastructures des données spatiales de la ville de N’Djaména et ses environs est financé intégralement sur fonds propre de l’Etat tchadien à hauteur de 5,5 milliards de FCFA. Il est porté par le ministère de l’Aménagement du territoire, du Développement de l’habitat et de l’Urbanisme (MATDHU) et la mise en œuvre technique confiée au groupement franco-tchadien IGN FI-BECC (IGN FI est l’opérateur à l’export de l’Institut national géographique français).

Djimhodoum Serge et Noukamna Dayam, stagiaire

Laisser un commentaire

économie

On a vérifié pour vous : la députée Achta Mahamat Nour est bel et bien vivante

Achta Mahamat Nour est une militante du RNDT-Le Réveil du Kanem et non la défunte sœur de Mariam Mahamat Nour. Dès la publication de la...

Tchad : quelques chiffres importants sur la représentativité du CNT

Le Conseil national de transition est mis en place ce vendredi. Comme prévu par la Charte de transition, il est composé de 93 membres...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
422 votes · 423 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité