Tchad: N’Djamena accueille la 64ème  session du conseil des ministres de la CBLT

Tchad: N’Djamena accueille la 64ème session du conseil des ministres de la CBLT

La réunion des experts du comité national des pays membres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) est ouverte le lundi 4 février à N’Djamena. Cette réunion prépare le conseil des ministres prévu le 7 février courant dans la capitale tchadienne. Durant deux jours, les experts venus des pays membres ayant en partage le bassin du Lac Tchad vont examiner les budgets de 2018 et 2019.

L’année 2018 a été pleine d’espérance et d’aspirations de voir notre région plus sécurisée et un bassin du lac Tchad revigoré et capable de prendre en charge de manière durable et ses populations sans cesse croissantes” s’exclame le secrétaire exécutif de la CBLT, l’ambassadeur Mamman Nuhu.

La programmation 2018 et les activités exécutées visaient essentiellement à transformer la région en un pôle de développement par excellence, à renforcer la résilience et à promouvoir l’interdépendance économique au sein des communautés riveraines. Ceci, en renforçant leurs capacités de mise en œuvre des activités productives telles que la pêche, l’agriculture, l’élevage, l’artisanat et le commerce. Les activités techniques exécutées par la commission en 2018 se basaient aussi bien sur le plan d’action stratégique (PAS) 2018-2025 que sur les objectifs de qualité de l’écosystème et des ressources en eau (OQERE) ci-après pour la période sous revue:

  • Amélioration de la quantité et de la qualité des ressources en eau dans le bassin du lac Tchad ;
  • Restauration, conservation et utilisation durable des ressources naturelles et des écosystèmes du bassin;
  • Renforcement des capacités des parties prenantes ;
  • Actions d’urgence pour le développement en faveur des groupes vulnérables dans le bassin.

“La commission du bassin est quand même parvenue à mettre en œuvre 79 activités au 31 décembre 2018, soit un taux de réalisation de 52% du Projet de plan de travail et de budget annuel 2019 (PTBA 2019)” explique le secrétaire exécutif de la CBLT.

Le PTBA 2019 met également un accent particulier sur le cadre de mise en œuvre de la stratégie régionale de stabilisation des zones affectées par Boko Haram dans le bassin du lac qui est présentement dans sa phase de mise en route. Il prend en compte la conférence internationale sur la sauvegarde du lac tenue à Abuja. De ce fait, le PTBA 2019 de la CBLT comprend 18 cibles, 27 interventions et 171 activités pour un coût global estimé à 17 668 916 000 FCFA. Ce montant prend en compte à la fois le financement des activités de développement et le fonctionnement du secrétariat exécutif.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :