Tchad : Mme Haoua Outman Djamé prend les rênes de la province du Hadjer Lamis

Tchad : Mme Haoua Outman Djamé prend les rênes de la province du Hadjer Lamis

Nommée par décret n°0963/PR/MAT/2019, du 12 juillet 2019, le nouveau gouverneur de la province de Hadjer Lamis, Mme Haoua Outman Djamé, a été officiellement installée dans ses fonctions. C’est ce samedi 27 juillet à Massakory, par le directeur général du ministère de l’Administration du Territoire, Mahamat Zène Elhadj Yaya. Elle remplace à ce poste, M. Ali Haroun, qui a exercé pendant un an et un mois à la tête de cette province.

La place publique de Massakory a été prise d’assaut très tôt ce matin, par les différentes couches socioprofessionnelles de Hadjer Lamis pour assister à cet évènement marquant un changement à la tête de leur province. Le gouverneur sortant, après avoir dressé un bilan « élogieux de son passage », demande aux différents services déconcentrés de l’Etat, aux associations, à la société civile, aux partenaires techniques, aux partis politiques et autres d’apporter une contribution franche et sincère au nouveau gouverneur.

En prenant les rênes de cette province, Mme Haoua Outman Djamé, reconnaît que la tâche ne sera pas facile. Elle promet de prendre de la précédente administration toutes les actions positives découlant des objectifs clairs. « Modifier pour améliorer toute insuffisance constatée, mais nous rejetons toutes les actions abortives, surévaluées et généralement non finies dont les responsables déposent leur bilan » martèle le nouveau gouverneur de Hadjer Lamis

Le directeur général du ministère de l’Administration du Territoire soutient que la nomination de Mme Haoua Outman Djamé ne relève pas du hasard. Car, elle a une riche expérience et une connaissance profonde du paysage sociopolitique du Tchad renseigne M. Mahamat Zène Elhadj Yaya.

 « Vous êtes chargés de veiller à la stricte exécution des lois et règlements et de coordonner les activités des services publics et parapublics déconcentrés implantés dans la province. Bien que n’étant pas à vos premiers pas, il me plait de rappeler à votre intention que la sécurité des personnes et de leurs biens, la cohabitation pacifique entre les différentes communautés, la lutte contre la dégradation de l’environnement et le recouvrement des recettes de l’Etat et leur bonne gestion doivent constituer votre priorité. L’autorité de l’Etat doit être respectée » oriente le directeur général du ministère de l’Administration du Territoire.

Le nouveau gouverneur du Hadjer Lamis, Haoua Outman Djamé, docteur en médecine de son état, et plusieurs fois membres du gouvernement et conseillère à la présidence de la République, entre autres, n’est pas à son premier coup d’essai dans la gestion de la chose publique. Le directeur général Mahamat Zène Elhadj Yaya rappelle tout de même qu’en tant que Gouverneur, elle est dépositaire des pouvoirs de la République et représentant du gouvernement dans cette circonscription. 

En effet, la province du Hadjer Lamis est une circonscription agro-sylvo-pastorale avec une superficie de 40 099 kilomètres carrés et une population de 562 957 habitants, répartis dans quatre départements notamment Dagana, Haraze Al-Biar, Dababa et N’Goura. Elle compte neuf sous-préfectures, quatre communes, 27 cantons, dix groupements, cinq fractions et trois groupements. 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :