Tchad : l'UNDR ménace de poursuivre en justice les médias publics

Le premier vice président de l’UNDR (Union National pour le Développement et le Renouveau) Célestin Topona lors d’une sortie à dénoncer la manière dont le parti au pouvoir utilise les organes de presse publics.

La Radio diffusion nationale tchadienne et la Télévision nationale sont prises en otage alors que nous contribuons pour son fonctionnement. Mobilisons-nous et s’il s’agit d’aller  devant les juridictions nous le ferons. Ce sont des médias publics. Ils ne veulent pas que les gens écoutent ce que nous dénonçons parce que c’est la vérité. Nous irons en justice contre ses organes” a déclaré Célestin Topona.

Les acteurs politiques et ceux de la société civile jugent que les médias publics font la part belle au MPS (Mouvement Patriotique du Salut) au détriment des autres partis politiques. La répartition du temps d’antenne est régit par le HCC (Haut Conseil de la Communication) dont le président Moustapha Ali Alifeï a adressé un courrier au Ministre de la communication et porte-parole du gouvernement Hassan Sylla Bakari afin de lui rappeler la nécessité de permettre à toutes les composantes de la nation de s’exprimer sur les voies de communication publics et de veiller au bon ordre des choses.

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :