Tchad: l’UFEP lance son projet dénommé “Justice pour les femmes” à Moundou

Tchad: l’UFEP lance son projet dénommé “Justice pour les femmes” à Moundou

Le projet Justice pour les femmes a été lancé fin janvier 2019 à Moundou par l’association Union des Femmes pour la Paix (UFEP). Il vise à contribuer à la promotion d’une justice équitable et à l’émergence de l’Etat de droit dans la province du Logone occidental. Le projet a une durée de 22mois.

Selon la présidente de l’Union des femmes pour la paix (UFEP) Mme Ganbé née Nodjiti Djeria Rebecca, “la mise œuvre de ce projet consiste à offrir aux femmes et filles un cadre pour des consultations juridiques de proximité”. Il est mis à la disposition des femmes, une clinique juridique. “ À la clinique juridique, les femmes sont écoutées, conseillées et orientées” précise la présidente de l’UFEP.

Le rôle de la clinique juridique est d’aider les femmes dans la rédaction des plaintes et autres requêtes. Elles sont assistées dans les démarches judiciaires et autres. Car, les femmes semblent complexées et découragées, non seulement face à la lenteur de la procédure mais aussi face aux discriminations, menaces et préjugés concourant souvent au blocage des dossiers.

Le projet Justice pour les femmes propose même un hébergement pour les cas les plus graves pour permettre aux victimes d’être à l’abri. Le projet n’oublie pas les femmes en détention qui sont exposés aux violences basées sur les genres et aux violences sexuelles en particulier. Particulièrement c’est la maison d’arrêt de Moundou qui en bénéficiera.

Le projet Justice pour les femmes est financé à hauteur de 95% par l’union européenne précise le représentant du ministère de l’économie et de la planification du développement, Djermah Ouaiddo.

La chargée de programmes et coopération a la délégation de l’union européenne, Anne Pecheur, le projet est financé à travers le PRAJUST 2 pour un montant de 129.336.176 FCFA, “ l’UE montre sa volonté de continuer à s’engager sur les questions de promotion et de défense des droits de l’homme notamment sur la protection des femmes et des enfants. Les violences faites aux femmes perdurent malheureusement et cela n’est pas acceptable”.

Le projet Justice pour les femmes vise que la province du Logone occidental et cible les femmes et  filles détenues mais également la formation des autorités administratives et traditionnelles.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :