Tchad : l’opposition opposée comme jamais

Tchad : l’opposition opposée comme jamais

POLITIQUE – Les élections législatives et locales annoncées tambour battant se dessinent à l’horizon. Si du côté de la majorité, les gens parlent d’une seule voix, du côté de l’opposition c’est un langage de sourd qui est observé.

Dans le cadre de la mise en œuvre du processus électoral, le Cadre national de dialogue politique (CNDP) joue un rôle capital. Raison pour laquelle la parité entre la majorité et l’opposition a été instituée. Ainsi, le CNDP est composé de 30 représentants des partis politiques dont 15 de la majorité et 15 de l’opposition. 

La majorité présidentielle gère ses problèmes sans faire des bruits mais l’opposition affiche ses faiblesses au grand jour.

Une opposition immature

Après deux rencontres avec le président de la République du Tchad , garant du CNDP, les opposants ne se sont pas accordés sur la désignation de leurs représentants dans cette structure “juteuse”, semble-t-il.

LIRE AUSSI : une bagarre suspend la rencontre de l’opposition pour la désignation des membres au CNDP

En effet,  les membres du Cadre national de dialogue politique ont des primes avec assez d’avantages. Le problème de l’opposition se trouve à ce niveau. Chaque chef de parti politique convoite ce cercle afin de profiter du gâteau alors qu’ils n’ont que 15 places à se partager. Tenez-vous bien: le Tchad plus de 200 partis politiques dont une centaine constitue la majorité présidentielle.

Ceux qui sont membres du bureau sortant ne veulent pas céder leurs fauteuils. Tandis que d’autres cherchent à entrer. Voilà pourquoi l’opposition tchadienne se livre à une guerre qu’on peut se permettre de qualifier “d’intérêt”. Le spectacle offert ce soir à l’assemblée générale pour la désignation des membres des partis d’opposition au CNDP en dit long.

Face à ce genre de comportement, il n’y a pas mieux que l’immaturité. Sinon comment admettre que des personnes qui prétendent présider à la destinée d’un Etat puissent s’offrir en spectacle gratuit pour des questions d’intérêt ? Est-ce que ce sont vraiment des leaders ? S’ils ne le sont pas, certainement ils sont des “dealers”, comme l’a souligné un humoriste ivoirien. Comme quoi l’opposition tchadienne est divisée comme jamais à cause des “avantages”. 

Laisser un commentaire