Tchad : l’opération de  recensement biométrique des réfugiés et demandeurs d’asile se poursuit

Tchad : l’opération de recensement biométrique des réfugiés et demandeurs d’asile se poursuit

L’opération de vérification biométrique des réfugiés et demandeurs d’asile vivant au Tchad lancée par le HCR et la CNARR se poursuit. Après les zones du sud et du centre, l’opération est lancée hier, jeudi à Guereda.

Depuis début juin 2019, le gouvernement et le Haut-Commissariat des Réfugiés mènent une opération de vérification des réfugiés et demandeurs d’asile vivant au Tchad. L’exercice a été parachevé à Goré, Farchana, N’Djamena, Baga-Sola et à Bongor. Cette opération se poursuit à Guereda où elle a été lancée ce 21 novembre 2019 par Mansour Abdoulaye, secrétaire général du département de Dartama, représentant le préfet. Cette cérémonie a vu la participation du délégué de la CNARR (Commission nationale d’accueil de réinsertion des réfugiés et des rapatriés), du chef de la sous-délégation HCR Iriba, du représentant du Sultan de Dartama, des responsables des forces de défense et de sécurité de Guereda et des réfugiés.

Lançant la cérémonie, le secrétaire départemental a réitéré l’engagement des autorités administratives, civiles et surtout militaires de Guereda à appuyer cette opération durant les deux semaines initialement prévues à cet effet. Dans le même élan, il a annoncé qu’un détachement de militaires sera en faction sur le site de vérification durant toute la période de l’opération (dans le souci d’éviter les débordements).

Au nom du Représentant du HCR, le chef de la sous-délégation HCR Iriba, Sebastien Apatita a salué l’engagement des autorités tchadiennes pour la cause des réfugiés et félicité leur hospitalier légendaire.

Pour Sebastien Apatita, « l’opération de vérification des réfugiés et demandeurs d’asile vivant au camp de Kounoungou a pour objectif d’assurer une meilleure protection et assistance, par la mise à jour des données des réfugiés et demandeurs d’asile (profession, éducation, liens de parenté, etc.) ». Aussi, cette opération permettra d’avoir des données claires sur les personnes vulnérables et facilitera ainsi la prise en charge et assistance à ces personnes à besoins spécifiques, par le HCR et ses partenaires conclu-t-il.

Pour Mbaindogoum Dionmong, chef de bureau HCR Guereda, « après la vérification, seuls les membres présents apparaîtront sur les documents et seront comptabilisés dans les statistiques des réfugiés ou demandeurs d’asile. Les absents seront désactivés et devront passer par une procédure spéciale auprès de la protection du HCR et de la CNARR ».

Toutes les informations ainsi collectées et enregistrées sont traitées de   manière confidentielle. 

Avant de lancer l’opération de vérification le HCR et la CNARR ont organisé des campagnes d’information à l’endroit des réfugiés de chaque camp et site afin de les informer de la période de vérification dans leur lieu d’habitation.

Comme planifié l’exercice se poursuivra dans tous les camps des réfugiés du Tchad. La fin de l’opération est prévue pour début décembre 2019.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :