Tchad :  “L’indemnisation des victimes d’Hissein Habré se fera d’ici fin 2019”, affirme Djimet Arabi

Tchad : “L’indemnisation des victimes d’Hissein Habré se fera d’ici fin 2019”, affirme Djimet Arabi

En mars 2015, la cour criminelle spéciale de N’Djamena a condamné le Tchad à indemniser les victimes de l’ancien chef de l’Etat tchadien, Hissein Habré à hauteur des milliards de francs CFA. Après trois ans d’attente, le ministre de la Justice promet que la réparation va se faire d’ici la fin de l’année.

Ils sont en colère. Sur leur pancarte, le mot inscrit est “nous revendiquons nos indemnisations”. Depuis six mois que les victimes du régime de l’ancien président Hissein Habré multiple des sit-in pour exiger l’exécution de la décision de la justice concernant leur indemnisation. Leur dernière manifestation remonte au 14 octobre. Ce jour, ils ont investi l’avenue Pascal Yoadimnadji, en plein cœur de N’Djamena. Devant leur siège, ces victimes directes et indirectes ont bloqué la circulation pendant une journée pour se faire entendre par les hautes autorités.

Le ton haussé a retenti au ministère de la Justice. Dans son bureau, le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Djimet Arabi nous reçoit ce mercredi 23 octobre. D’une voix posée, le ministre, Djimet Arabi nous confirme que le gouvernement est informé des revendications des victimes d’Hissein Habré.

“Le gouvernement est au courant des revendications de ces victimes. Personnellement, en ma qualité de ministre des droits de l’Homme, j’ai reçu plusieurs fois les représentants de ces victimes avec qui nous avons discuté de leur attente et de leur difficulté. Nous compatissons en tant que gouvernement”.

Djimet Arabi, ministre de la Justice

Une situation qui s’affiche embarrassante pour les autorités tchadiennes. Depuis 2015, la cour criminelle spéciale a condamné le Tchad à dédommager les 7 000 victimes à hauteur de plus de 7 milliards de francs CFA. Une indemnisation que le gouvernement tchadien n’a pas pu verser aux intéressés faute de la crise économique que traverse le pays, justifie Djimet Arabi.

“Malheureusement, la situation de la crise financière du pays n’a pas permis à l’Etat de satisfaire ou d’exécuter jusqu’à maintenant la décision qui a été prononcée par la cour de N’Djamena “

Djimet Arabi, ministre de la Justice

Au siège de l’Association des victimes des crimes du régime de Hissein Habré, l’attente est longue. Il faut passer à la vitesse supérieure exige ces derniers.  D’après le ministre, le gouvernement est conscient de la situation de ces victimes et toutes les dispositions sont en train d’être prises pour que ces victimes soient satisfaites le plus tôt que possible.

« Je pense que les choses sont très avancées et je peux vous affirmer que d’ici la fin de l’année, ce fonds sera mis en place et ils seront au bout de leur souffrance par rapport à leurs indemnisations »

Djimet Arabi, ministre de la Justice

Selon Djimet Arabi, les victimes sont tenues informer de la décision de l’Union africaine de mettre en place le fonds des indemnisations tout en précisant que ces derniers sont associés à toutes les discussions.

Se référant à la date promise par le ministre de la Justice, les victimes des crimes du régne d’Hissein Habré, ancien président tchadien, doivent encore prolonger leur attente jusqu’à la fin de l’année avant d’entrer en possession de leur indemnisation. Une somme évaluée à plus de 7 milliards de francs CFA.

Au moment où nous mettons en ligne cet article, nous apprenons que les victimes sont de nouveau dans les rues pour revendiquer leurs dus.

LIRE AUSSI : vingt deux bornes fontaines rénovées à Laï

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :