Tchad: les suspendus de la mairie de N’Djamena envisagent attaquer la décision en justice

Tchad: les suspendus de la mairie de N’Djamena envisagent attaquer la décision en justice

Le comité de crise des agents suspendus de la mairie de N’Djamena a tenu une assemblée générale pour dénoncer leur licenciement.

Cette rencontre qui a eu lieu ce samedi 26 janvier 2019 dans les locaux de la Bourse de travail intervient deux jours après la note du maire demandant aux suspendus de cesser tout travail le 1er février.

Le comité de crise des agents suspendus de la Mairie Photo: Moussa Nguedmbaye/Tchadinfos

Le président du comité de crise des agents suspendus, Guetingar Elisée, s’interroge sur la recommandation de l’IGE qui indique que “ les agents recrutés entre 2016 et 2018 sont hors budget”. “ Ça fait trois, deux et un an que nous émargeons à la mairie sur quel budget ?” ”, dit-il.

Les suspendus trouvent injuste l’acte pris par la mairie. “ Les pères, mères de famille, frères diplômés qualifiés et locataires sont mis à la porte pour soi-disant recrutés hors budget’’.

Pour les agents suspendus de la mairie, le problème de cette institution n’est pas aux ressources humaines mais plutôt la “mal gestion” selon leurs propres termes. Les 257 agents suspendus demandent au président de la République de tenir sa promesse faite le 31 décembre 2018.

Laisser un commentaire