dimanche 4 décembre 2022

Tchad: les professionnels de la justice désertent le palais de justice au profit de la rue

Avocats, huissiers et notaires ont marché ce lundi 21 février de la Cour suprême jusqu’au ministère de la Justice pour réclamer le respect des droits humains et la justice au Tchad.

Sous le soleil, avocats, huissiers et notaires dans leurs toges et visages crispés ont exprimé leur mécontentement à travers une marche pacifique pour condamner l’impunité croissante au Tchad et exiger le respect des droits humains et la justice.

Lire aussi: Les avocats, huissiers et notaires annoncent une marche et trois jours d’arrêt de travail pour le respect des droits humains et la justice au Tchad

Sur les pancartes et banderoles, on peut lire, entre autres : “Non à l’impunité, non aux bavures et brutalités policières”; “Non à l’esclavage et à la traite des êtres humains”; “L’exécution des décisions de justice est un droit fondamental et un gage de la paix sociale”; “Non à la restriction des libertés publiques”; ” Justice aux victimes des différentes marches pacifiques réprimées au Tchad”; “Nous exigeons la poursuite et la condamnation pénale des auteurs et complices des tueries d’Abéché, Faya et Sandana”, etc.

Les présidents de la Chambre des huissiers, de la Chambre des notaires et de l’Ordre des avocats, respectivement Eldjimbaye Elisée, Djomia Germain et Djernadi Laguerre, ont donné leurs impressions devant le ministère de la justice et appellent les autorités à plus de justice, à la protection de la population et à plus de sécurité des personnes et de leurs biens. “Nous sommes en deuil et tristes aujourd’hui parce que nos frères et sœurs ont été tués et cela nous touche tous”. Ils relèvent que par la faute des dirigeants de ce pays, il y a eu de pertes en vies humaines dans le Moyen-Chari, le Ouaddaï et un peu partout. “Il faut que cela s’arrête ! Que l’État prenne ses responsabilités en main. Ce n’est pas une demande mais un droit pour tout citoyen de vivre en sécurité“, indiquent-ils.

Venus avec une lettre ouverte et en absence du ministre de la justice, c’est le directeur des ressources humaines dudit ministère qui a reçu la note pour transmettre à qui de droit.

Laisser un commentaire

économie

Tchad : Saleh Kebzabo satisfait du début de la phase 2 de la transition

Le Premier ministre de transition, Saleh Kebzabo, a présidé le samedi 3 décembre, la deuxième réunion du Comité de Pilotage du Basket Fund pour...

Tchad : Amalkher Djibrine donne les raisons de sa démission du Conseil économique, social et culturel de l’UA

Amalkher Djibrine Souleymane a fait un point de presse ce samedi 3 décembre pour s'expliquer sur les raisons qui ont conduit à sa démission...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1033 votes · 1034 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité