Tchad : les opposants arrêtés en novembre sont relaxés

Après leurs inculpations en novembre dernier, les militants des partis politiques de l’opposition ayant tenté de faire tenir un meeting interdit viennent d’être relaxés par le juge. Ils  étaient accusés d’attroupement non autorisé. Ils sont arrêtés le 17 novembre dernier dans l’après-midi près du stade de Habena ou le front de l’opposition nouvelle pour le changement et l’alternance (FONAC) avait prévu de tenir un meeting pour dénoncer la situation sociale du pays.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :