Tchad : les enseignants scientifiques lancent un ultimatum au gouvernement

Tchad : les enseignants scientifiques lancent un ultimatum au gouvernement

ÉDUCATION – L’amical des enseignants scientifiques contractuels a fait un point de presse ce samedi pour lancer un ultimatum au gouvernement par rapport à leur situation.

Selon le délégué porte-parole de l’amical Kebyei Noé, le calvaire des enseignants scientifiques contractuels a commencé depuis la formation organisée par le ministère de l’éducation à leur endroit. Que durant cette formation, les perdiems y afférents n’ont jamais été versés. Qu’après cela, ils ont été déployés au terrain sans aucune ressource financière.

Toujours selon, après la signature du contrat qui n’est que d’un an renouvelable, aucun des contractuels n’est entré en possession de l’exemplaire signé et personne ne connaît la position exacte des dossiers.

“Au terrain c’est l’enfer”, a indiqué Kebyei Noé. Ça fait cinq mois que les enseignants scientifiques contractuels sont déployés sur toute l’étendue du territoire. Mais sans salaire jusque-là. ” Cela fait cinq mois que nous ne voyons rien”, a-t-il souligné.

Enseignants scientifiques section de N’Djamena

Au vu de la situation qu’endurent les contractuels sur le terrain, l’amical hausse le ton. “Nous exigeons que nos cinq mois de salaire soient versés d’ici la fin du mois (février)”, tonne le porte-parole de l’amical. En plus de cela, l’amical souhaite que le gouvernement leur intègre automatiquement à la fonction publique dans le cadre de la promesse du chef de l’État de faire intégrer 20.000 diplômés en 2020.

L’amical de donner une semaine aux autorités de statuer sur les revendications et donner suite. Sinon après l’expiration de l’ultimatum, l’Assemblée générale décidera des actions à mener.

Laisser un commentaire