Tchad : les employés de la raffinerie entendent poursuivre la grève

Une semaine après la grève d’avertissement, la cellule syndicale de la société de raffinage décide de reprendre avec la grève.

Cette assemblée générale extraordinaire tenue fait suite à la grève d’avertissement du 18 au 20 juillet dernier lancée par le PETROSYNAT. Elle vise à faire l’évaluation de la grève et les actions futures à entreprendre.
Au cours de cette assemblée générale, le PETROSYNAT a rappelé quelques points de sa revendication à savoir :

  • L’application immédiate de la convention collective d’entreprise ;
  • L’augmentation des grades des employés n’ayant pas bénéficié de don de grade ;
  • Le déblocage d’avancement systématique annuels de certains de leurs camarades suspendus depuis 2012 ;
  • Le rappel des salaires et le paiement des congés de certains employés.

Selon le petrosynat, la direction est restée silencieuse au terme de leur préavis de grève lancé dernièrement. L’inspection de travail et le secrétaire général de l’Union des Syndicats des Travailleurs du Tchad (UST) seraient rendus à Djarmaya. Mais ils ne seraient pas reçus par la direction.

Après avoir repris ses activités dans l’intention de dialoguer avec la direction sur la situation, la cellule avoue que ce qui fut le contraire.

A la suite de cette grève, la direction aurait procédé à un remaniement au sein de la direction des ressources humaines, direction d’équipement, direction de relation publique lundi 22 juillet pour contrecarrer les actions. Ce même jour une note a été prise interdisant la tenue d’une assemblée générale prévue le 23juillet.

Une commission de celecture de la convention collective(CRCC) a été mise sur pied afin de relire la convention et déposer le document dans cinq mois. Pourtant cette convention a été signée par une commission nommée par la direction générale, composée des Tchadiens et des Chinois, avec la présence des inspecteurs de travail.

De ce fait, la cellule syndicale de la société de raffinage à l’issue de cette assemblée générale décide de continuer la grève et revendique un dialogue franc.

Serge, stagiaire

Un commentaire

  1. Aboubakar Charafi
    30 juillet 2019 at 10 h 13 min Répondre

    Dans cette affaire, sauf un dialogue franc peut donner la totale satisfaction a toutes les parties.L’administration de la SRN doit etre juste unpeu flexible et tout va bien marcher.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :