Dernières news :
Tchad : les délestages  intempestifs reviennent de plus belle à N’Djamena

Tchad : les délestages intempestifs reviennent de plus belle à N’Djamena

ENERGIE – Le problème de délestage électrique se pose maintenant avec  acuité et ce, à chaque saison chaude depuis des années. Les plaintes et déconvenues des usagers sont de plus en plus criantes.

Il est 13heures à Moursal dans le 6e arrondissement de N’Djamena. La chaleur est caniculaire en ce vendredi de mars. Des jeunes gens sont installés sous l’ombre des neems faute d’électricité. Eux qui d’habitude seraient en train de regarder du foot à la télé. Mais il n’en est rien car depuis des jours, la coupure d’électricité fait rage. Un membre du groupe grogne en ces termes : “la SNE, c’est vraiment pas la peine. Chaque année à cette période, c’est toujours pareil. Ils ne sont même pas à mesure de nous expliquer cette situation pourtant nous payons du crédit pour l’électricité“. Propos similaires pour une mère de famille. “Sans courant, c’est grave. On ne peut brancher le ventilateur ou avoir de l’eau glacée avec cette chaleur. C’est incompréhensible (…)“, se plaint-elle, furieuse.

Ritidngar Romeo, clerc dans une cabinet d’huissier, dit passer tout le temps et même les week-ends au bureau car il y a délestage chez lui depuis des semaines. “Je reste tard au boulot pour charger mon téléphone et mon ordinateur”. Il poursuit en disant que les “journées dans ses parages sont occupées par des activités ludiques et jeux de société car il est difficile de supporter cette canicule. Les nuits encore pires avec l’odeur nauséabonde des caniveaux et la prolifération des moustiques“.

Les délestages perdurent maintenant depuis des semaines. Rien de concret n’est fait par les autorités pour y remédier au grand dam des citoyens et d’aucuns commerces liés à l’électricité comme les restaurants, les cybercafés, etc.

Contacté à cet effet, le chargé de la communication de la SNE, Mahamat Sibergo, nous informe que la SNE a fait une communication à ce sujet. La note relatait qu’“en raison de difficultés techniques dans la production, la distribution d’électricité est perturbée. Des tractations sont en cours avec les partenaires afin de dénouer cette situation…”.

Coupure d’eau au rythme des délestages

Le délestage électrique actuel n’est qu’une facette de cette situation désastreuse. Pis, à cela, il faut ajouter les coupures d’eau. Ce problème est observé un peu partout dans la capitale. L’eau ne vient que tard la nuit en s’égouttant et s’arrête de couler des robinets avant l’aube. Les ménages guettent désormais la venue de l’eau au point de se priver de sommeil tant cette ressource est indispensable. L’eau c’est la vie comme le dit la maxime populaire. Un agent de la STE, requérant l’anonymat, confie que “la coupure d’eau est sujette au délestage électrique. Car toutes les fontaines et châteaux d’eau de la SNE fonctionnent grâce au courant fourni par la SNE”. En attendant, la peine des populations est grande.

BACTAR Frank I.

Un commentaire

  1. Masra
    23 mars 2021 at 20 h 32 min Répondre

    “délestage sera un lointain souvenir ” la SNE aime cette expression. Quand le délestage devient permanent, peut-on le considerer encore comme délestage?

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :