Tchad : les consultants examinent les rapports pour le lancement du PROLAC

Tchad : les consultants examinent les rapports pour le lancement du PROLAC

ENVIRONNEMENT – Le ministère de l’Economie et de la planification du développement et la représentation de la Banque mondiale au Tchad ont ouvert ce mardi un atelier de validation des trois études de sauvegarde environnementale et sociale susmentionnées. Cet atelier est organisé dans le cadre du projet de relance de développement de la région du lac Tchad.

Ce sont les consultants venus des différents ministères, réunis ce 11 février pour valider trois rapports. Il s’agit du plan de gestion des pestes et pesticides, cadre de gestion environnementale et sociale, cadre de politique de réinstallation. Cet atelier va permettre de mettre en place le projet de relance économique de la province du lac Tchad sur financement de la Banque mondiale.

En ouvrant les travaux, la directrice générale adjointe du ministère de l’Economie et de la Planification, Rouyoumta Madingué a souligné que ces rapports constituent les éléments essentiels qui conditionnent la préparation et la validation des documents du projet. Ces documents seront soumis au conseil d’administration de la Banque mondiale qui siègera le 30 juin 2020 à Washington.

La région du lac Tchad fait partie des zones d’Afrique où sévit une insécurité orchestrée et basée sur des violences sans répit dans tout le bassin dans le cadre du projet de relance de développement de la région du lac Tchad ayant entrainé une perturbation du tissu social et de la destruction des moyens de subsistance traditionnels ; des déplacements internes des populations dans leur propre pays ou dans les pays voisins et un bilan humain stupéfiant.

Cette situation a conduit la commission du bassin du lac Tchad (CBLT) et les partenaires techniques et financiers à analyser la situation qui prévaut au sein de ce bassin qui touche quatre pays, à savoir le Nigeria ; le Cameroun, le Niger et le Tchad.

Les conclusions de la réflexion ont conduit d’une part, à l’organisation et à la tenue de la première session inaugurale du forum des gouverneurs des régions du bassin du lac Tchad d’autre part, à l’élaboration et la mise en œuvre de projets régionaux porteurs pour juguler l’extrême pauvreté qui prévaut dans le terroir du bassin du lac Tchad. C’est dans ce cadre que le projet de relance et de développement dans la région du lac a été initié par le ministère de l’économie et de la planification avec l’appui de la banque mondiale dont l’objectif de développement du projet est de contribuer au relèvement de la région du lac Tchad en appuyant la coordination régionale et le suivi des crises, la connectivité et les moyens de subsistance agricoles dans les provinces ciblées au Cameroun, Tchad et Niger.

Ce projet de cinq ans sera exécuté travers cinq composantes dont la plateforme de coordination régionale et nationale et renforcement des capacités locales ; le rétablissement de la mobilité rurale et de la connectivité sur et autour du lac Tchad, investissement productifs et développement de la chaîne de valeurs ; gestion et enfin une intervention d’urgence contingence (CERC).

Laisser un commentaire