Tchad : l’Ena célèbre son 55e anniversaire à travers un forum

Tchad : l’Ena célèbre son 55e anniversaire à travers un forum

CÉLÉBRATION – L’association des énarques du Tchad ont célébré le 55e anniversaire de l’ENA. La célébration est suivie d’ouverture du 1er forum qui se déroulera du 16 au 18 décembre 2019 au sein de ladite institution.

Créée le 20 mai 1963 par décret présidentiel et dirigée par le Français Bernard Lannes, l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature (ENAM) reformée en Ecole nationale d’administration ENA en 2014, a célébré ce 16 décembre 2019 son 55e anniversaire.

« 1963-2018, l’ENA du Tchad, 55 ans au service de l’administration publique tchadienne : Bilan, perspectives et refondation » est le thème retenu pour cette célébration.

La célébration a débutée par l’inauguration de l’amphithéâtre Idriss Déby Itno, par la ministre secrétaire générale du gouvernement, Mariam Mahamat nour, accompagnée par l’ambassadeur de la France au Tchad, du directeur général de l’Ena et de l’ancien premier ministre français Dominique De Villepin, invité de marque à cette cérémonie.

Anciens et nouveaux énarques ont répondu présent à cette célébration, l’Ena du Tchad, depuis sa création, a mis plus de 2 500 énarques au service de l’administration publique tchadienne. Elle est à sa 18e promotion de formation. Le président du comité d’organisation estime que la célébration du 55 e anniversaire et le 1er forum des énarques sont les preuves du dialogue du chef d’Etat avec l’école nationale et fait un plaidoyer auprès de l’Etat tchadien pour la création d’un corps d’énarque.

Le directeur général de l’Ena, Abdoulaye Senoussi a tenu à remercier les partenaires pour la réussite de cette rencontre de célébration. « Dès lors, le 55e anniversaire de cette école revient aussi à se remémorer de ce passé honorable. C’est pourquoi ces derniers temps, ces beaux souvenirs ne cessent de défiler dans notre mémoire », a-t-il déclaré. Pour lui, l’existence de cette école est un pari presque réussi parce qu’elle a pu mettre sur le marché d’emploi plus de 2 500 hauts fonctionnaires. Certains sont devenus les hauts cadres de la fonction publique.

Représentant le président de la République, Mariam Mahamat Nour, par ailleurs présidente du conseil d’administration de l’Ena, a rappelé aux énarques qu’il reste encore du chemin à parcourir pour l’administration et les appelle à fournir d’efforts, s’efforcer de construire l’avenir de la génération future. « Si la citadelle de l’Ena est restée majestueuse depuis son édification, c’est l’œuvre des hommes et des femmes profondément mus par un sens de sacrifice et de responsabilité. J’ai eu, à cet égard, une pensée à tous les anciens directeurs généraux et tout le personnel dont le savoir, le savoir-faire et le savoir être ont irrigué cette école de cette intarissable source de formation. » Par ailleurs, elle invite tous les énarques à la réflexion et projeter dans le futur.

Par la même occasion, huit cadres de l’Ena ont été décorés à plusieurs titres honorifiques pour les efforts fournis au sein de ladite institution.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :