Tchad : le projet de Charte des partis politiques établit l’âge de 30 ans minimum pour être chef de parti

Tchad : le projet de Charte des partis politiques établit l’âge de 30 ans minimum pour être chef de parti

Le gouvernement du Tchad a examiné et adopté ce 31 mai 2018, le projet d’Ordonnance portant Charte des Partis Politiques.    C’était à l’occasion du conseil ordinaire des ministres et au titre du Ministère de l’Administration du Territoire, de la Sécurité Publique et de la Gouvernance Locale.

Dans ce projet d’ordonnance, il est proposé une représentation provinciale des partis politiques dans au moins 10 provinces dans un délai d’un an. Mais aussi, l’extension du délai de traitement des dossiers à six mois. Désormais, selon cette charte, pour prétendre être chef de parti politique, il faut avoir l’âge de 30 ans minimum. Le projet de Charte des partis politiques prévoit également la dissolution de tout parti n’ayant pas pris part à deux élections générales consécutives.

En effet, il est à reconnaitre que depuis quelques années l’on assiste à des créations tous azimuts des partis politiques qui « ne répondent pas toujours aux aspirations des visions et de la diversité politiques au Tchad, mais plutôt sont motivées par des objectifs lucratifs », selon le compte rendu du conseil des ministres tenu ce jour. Le constat de cette triste réalité a été réaffirmé et condamné au Forum National Inclusif.

Pour rappel, lors du Forum national inclusif dont les résolutions et recommandations ont conduit à l’adoption de la constitution instituant la 4ème République, il a été recommandé une révision en profondeur des textes qui régissent et régulent la création et le fonctionnement des partis politiques.

2 Commentaires

  1. ADAM MAMADOU DJIBERT
    1 juin 2018 at 8 h 35 min Répondre

    J’estime que la prolifération des partis politiques empeste la vie politique de notre pays. Au cas cette ordonnance viendrait à être actée, cela constituerait un bon garde-fou pour d’abord contenir un peu la création abusive des partis politiques, ensuite permettre de discerner entre les vrais partis créés pour la conquête du pouvoir et ceux créés pour faire le plein; 96 partis créés dans l’espace de trois (03) jours et tous sont aujourd’hui les laudateurs du régime. Enfin, l’assainissement du landerneau politique se fera de lui-même puis que tous ceux qui ne rempliront pas ces conditions mourront de leur belle mort.

  2. Abk Sidick Moussa
    1 juin 2018 at 14 h 52 min Répondre

    Il faut regrouper les partis politiques

Laisser un commentaire