Tchad : le PLD réclame justice pour Ibni Oumar Mahamat Saleh

POLITIQUE – Dans un communiqué publié ce 3 février, le parti pour les libertés et le développement a rendu hommage à son ancien Secrétaire général, Ibni Oumar Mahamat Saleh disparu en 2008. Le parti espère qu’un jour justice soit rendue après plusieurs plaintes déposées mais jugées irrecevables.

3 février 2008 au 3 février 2020, 12 ans exactement que le Professeur Ibni Oumar Mahamat Saleh est porté disparu. C’est au lendemain de l’entrée des rebelles à N’Djamena. Le parti pour les libertés et le développement (PLD), dans un communiqué rendu public ce 3 février 2020 espère qu’un jour justice sera rendue. « Le crime étant imprescriptible, le PLD espère qu’un jour ou l’autre, ce dossier sera rouvert et ceux qui ont assassiné Ibni Oumar seront jugés et condamnés. »

En rendant hommage à leur ancien Secrétaire, le PLD a réitéré ses accusations à l’encontre des autorités tchadiennes. « Il va sans dire que la responsabilité directe des hautes autorités de la République est entièrement engagée dans l’enlèvement et la disparition d’Ibni Oumar Mahamat Saleh », explique le Secrétaire actuel à l’information et mobilisation du Parti, Djassira Ngar.

Comme chaque année, tous les partis politiques de l’opposition démocratique tchadienne commémorent le 3 février la Journée des Martyrs de la Démocratie (JMD). C’est dans ce contexte que le PLD rend hommage à tous les martyrs de la démocratie et exige que « la dépouille mortelle d ‘ Ibni Oumar soit remise à sa famille pour qu’une sépulture digne de l’homme lui soit donnée ».

Ibni Oumar Mahamat Saleh, par ailleurs le porte-parole de l’opposition démocratique, a été enlevé par « les Forces de Défense et de Sécurité, chez lui, devant sa femme, ses enfants, ses parents et ses voisins. Le rapport de la commission d ‘ enquête mise en place par le Gouvernement a conclu qu’en ce jour du 3 février 2008, lors de l ‘ attaque de la ville de N’Djamena par des rebelles, la chaine de commandement n ‘ a pas été rompu », conclut le PLD.

Laisser un commentaire