lundi 4 juillet 2022

Tchad : le mouvement de protestation de Wakit Tamma ne faiblit pas

Une nouvelle manifestation de Wakit Tamma a eu lieu ce 7 août à N’Djamena et dans certaines provinces du Tchad. Elle est intervenue 13 jours après l’arrivée du haut représentant de l’Union africaine au pays pour observer la transition.  

’’Ils ont dit que Deby est mort au front, mais en réalité c’est un coup d’Etat’’, ont chanté les manifestants le long de la distance du rond-point Hamama au palais du 15 janvier. Pancartes, banderoles et affiches portent des messages à l’endroit du Conseil militaire de transition. ’’Non au CMT’’, ’’non à la monarchie’’ et autres.    

Le mouvement de protestation a commencé depuis la prise du pouvoir par le CMT à la tête du pays le 20 avril. Un conseil composé de 15 généraux, dirigé par le fils du défunt président Idriss Deby Itno, Mahamat Idriss Deby pour une période de transition de 18 mois.

Dès lors des activistes, hommes politiques et une partie de la population réunis sous ‘’Wakit Tamma’’ ont commencé par dénoncer ‘’la confiscation du pouvoir par le CMT, et la révision de la Charte de transition’’.  Depuis les premières manifestations qui datent du 27 avril jusqu’à ce jour, le mouvement compte des morts dans son rang, mais continue à marcher.

’’Ce combat est le nôtre, nous devons nous mobiliser davantage pour exiger que la charte de transition soit modifiée’’ a lancé le représentant des jeunes Didah Kemba Alain.

Sous des applaudissements, le coordinateur du mouvement Wakit Tamma, Max Loalngar, drapé dans un tee-shirt noir, prend la parole. ’’Au moment où nous nous tenons ici, un des nôtres, Modeste Ngarial est sur les carreaux en passe d’être inhumé’’. Il demande aux manifestants une minute de silence au nom des jeunes qui sont tombés lors des marches sous les balles. Aussi à ceux qui sont tombés sous le régime du défunt président Idriss Deby Itno. ’’ le professeur Ibni Mahamat Saleh, Tom Erdimi dont sa position est inconnue en ce moment’’. (Silence).

Des propos argumentés par l’intervention du défenseur des droits de l’Homme, Mahamat Nour Ibedou. ’’Le même système du président Idriss Deby Itno est toujours en place’’ (bruit de l’assistance). ’’Le CMT veut nous esclavagiser, refusez çà’’, ajoute-t-il.

Wakit Tamma a annoncé à l’issue de la marche une assemblée générale le lundi pour des nouvelles orientations.  

Laisser un commentaire

économie

Société : une association plaide à agir pour les malades mentaux

L'Association pour la Protection des délirants (malades mentaux) et de Lutte contre la Mendicité (APDM) a organisé un point de presse ce 3 juillet...

Championnat du Tchad : Elect Sport et As PSI font un match nul

Le championnat national a débuté ce dimanche 3 juillet 2022 au stade de Diguel. Pour le match d'ouverture, l'équipe d'Elect Sport de N'Djamena a...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
840 votes · 841 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité