Tchad : le ministère de la Santé publique tient sa 25ème session du comité directeur

Tchad : le ministère de la Santé publique tient sa 25ème session du comité directeur

La 25ème session du comité directeur du ministère de la santé publique s’est ouverte ce matin à N’Djamena. Objectif, évaluer les indicateurs de santé de chaque délégation sanitaire.

Selon les termes de référence, la 25ème session du comité directeur du ministère de la santé publique s’inscrit dans le cadre des efforts de remobilisation de l’ensemble des acteurs de la santé, y compris les autres secteurs autour de nombreux défis.

Cette session qui se tient six mois après la première est une innovation pour renforcer le suivi stratégique rapproché de la mise en œuvre des activités sanitaires afin de redonner une nouvelle image au secteur de la santé, indique le document de référence.

Ainsi, au cours de ces assises, l’essentiel du temps sera consacré à la revue des activités des délégations sanitaires provinciales, responsables de la mise en œuvre de la politique nationale de santé 2016-2030. Chaque délégation provinciale aura à présenter sur la gouvernance sur la mise en œuvre des activités sanitaires, le suivi et la coordination des activités sur le terrain, la situation consolidée des appuis financiers, la redynamisation de la vaccination de routine, l’accès aux soins de qualité aux femmes et aux enfants, la problématique de la disponibilité des médicaments dans les formations sanitaires et la mise en œuvre de la santé communautaire.

Une vue des participants à la 25ème session du comité directeur du ministère de la santé publique

Chaque présentation donnera lieu à des discussions avec les partenaires techniques et financiers dans le secteur financier. Pour le représentant par intérim de l’Organisation mondiale de la Santé, Dr Amadou Mouctar Diallo, il faut pousser les discussions au loin. Il a mis l’accent sur les barrières socio-culturelles qui contribuent à la mortalité maternelle et les aspects techniques de la santé maternelle.

Dans son allocution d’ouverture, le ministre la Santé Aziz Mahamat Saleh exhorté les participants à une discussion franche. « Le but recherché est d’avoir un consensus sur les véritables goulots d’étranglement et d’y proposer des idoines et une feuille de route par délégation en apprenant les meilleures pratiques », a-t-il précisé.

A la clôture prévue pour le 4 juillet, les participants auront à présenter les différentes conclusions, recommandations. Celles-ci feront l’objet d’un travail de synthèse par un comité technique qui en produira une feuille de route.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :