VIDEO. Tchad : le maire de N’Djamena fait la chasse aux plastiques et moulins dans les marchés

POLITIQUE – Quelques semaines après l’incendie qui a ravagé le marché de Dembé, le maire de la ville de N’Djamena Abdel Aziz Saleh Damane a visité trois marchés de la capitale ce mardi. Il a été tour à tour aux marchés de Dembé, Al afia (connu sur le nom de marché choléra) et au marché à mil.

Le maire de la ville accompagné de son adjointe ont visité ces marchés pour ramasser les plastiques (Léda), constater l’interdiction des moulins en plein marchés et les bonbonnes de gaz dans les restaurants.

Le constat est amer. Les moulins ne sont pas évacués des marchés, les plastiques sont bel et bien vendus et les bonbonnes de gaz sont utilisées dans ces marchés.

Saleh Abdel Aziz Damane n’est pas passé par quatre chemins pour procéder. Il a lui-même dépiécé les moulins, enlever les plastiques dans les boutiques et les vendeuses des produits ménagères.

“Madame vous avez les plastiques (léda). Enlevez vos gombos secs et donnez-moi les plastiques. Les plastiques sont interdits », a vociféré le maire aux commerçantes dans les marchés.

Au marché à mil, ce sont des centaines de léda qui sont enlevées par la police municipale. Le maire est décidé à ne pas voir les moulins dans les marchés de N’Djamena.

A RELIRE : la mairie interdit la vente des produits inflammables à l’intérieur des marchés de N’Djamena

Il appelle les services des douanes à lui faciliter la tâche en arrêtant les plastiques depuis la frontière car les plastiques dans des containers et entrent dans la capitale sans difficulté.

Pourquoi le maire ne veut des moulins et de bonbonnes de gaz au marché ?

Le maire de la ville de N’Djamena, Saleh Abdel Aziz Damane a pris une décision le lendemain de l’incendie au marché de Dembé. Celle d’interdire toutes activités des moulins et l’utilisation du gaz butane pour les restaurants. C’est la présence des bonbonnes de gaz en plein marché qui a propagé l’incendie au marché de Dembé, selon les sapeurs-pompiers.

Pour les moulins, ils utilisent des moteurs électrogènes à Gaz oïl, ce qui n’est pas favorable en cas d’incendie. L’incendie du marché de Dembé a consumé près de cent boutiques et a causé des pertes d’argent en espèce des commerçants.

A RELIRE : au marché cinquantenaire, les vendeurs de mil s’inquiètent de la fermeture des moulins

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :