Tchad : le HCR entame le transfert des réfugiés soudanais sur le site de Kouchaguine-Moura

Tchad : le HCR entame le transfert des réfugiés soudanais sur le site de Kouchaguine-Moura

Depuis le 4 février 2020, le HCR, l’Agence des Nations-Unies pour les réfugiés a commencé à transférer les réfugiés soudanais arrivés au Tchad depuis le début de l’année 2020. Des sites situés le long de la frontière Tchad-Soudan vers le site de Kouchaguine-Moura situé à 38 Km d’Abéché, chef-lieu de la Province du Ouaddaï et à 133 Km de la frontière Tchad-Soudan par Adré, chef-lieu du Département d’Assoungha.

une famille refugiée soudanais @aristophaneunhcr

« Je suis arrivé sur le site de Hilouta, au Tchad depuis le 31 décembre 2019 », explique Moubarak Adam, réfugié soudanais de 32 ans, arrivé de Milevida au Soudan à dos d’âne avec sa femme et son enfant. « Nous dormions sous une hutte, ma femme, notre enfant et moi à notre arrivée. Nous allons passer notre première nuit dans cet abri », ajoute-t-il visiblement soulagé. Même motif d’apaisement pour Maka Ismael Mahamat, soudanaise de 25 ans, mère de deux enfants qui reste jusque-là sans nouvelle du père de ses deux enfants, qu’elle n’a plus revu depuis les dernières violences à El-Geneina.

Avant leur arrivée sur le site de Kouchaguine-Moura, les réfugiés transférés de la frontière ont reçu des articles ménagers composés de moustiquaire, natte, couverture, kit de cuisine, …). Le nombre de ces articles varie en fonction de la taille du ménage. Après un passage de quelques heures dans les abris communautaires, les nouveaux réfugiés sont directement orientés vers leur abri familial dont l’espace varie également selon la taille du ménage.

Le site de Kouchaguine Moura, octroyé par les autorités administratives et traditionnelles a une surface de 400 hectares dont 135 hectares comme surface habitable pour une capacite de 40.000 réfugiés. D’un espace habitable de 17,50 m2, ces abris d’urgence de type familial sont construits pour abriter 5 personnes. Ils sont en cours de construction par le HCR en partenariat avec l’entreprenariat local.

La main d’œuvre journalière pour les travaux de ces abris est composée à 100% de la population hôte de la Province du Ouaddaï.

Au 10 février 2020, 81 abris familiaux et  240 dortoirs ont été construits pour héberger au fur et à mesure les réfugiés sont transférés.  Les abris familiaux d’urgence faits de toiture en tôle avec un parement en bâche sur une ossature en bois devraient faire place après un semestre, a des abris semi-durables. Pour Victor Allandiguibaye, administrateur national au HCR en charge des abris, « Assurer un hébergement d’urgence est l’une des grandes priorités du HCR, et nous sommes à pied d’œuvre pour construire davantage des abris et redonner le sourire à ces réfugiés qui ont tant souffert » soulignant au passage, des besoins réels en abris familiaux et de lampadaires pour l’éclairage du site.

La construction d’infrastructures viables telles que des forages pour le site sont en cours avec la participation de IRC (The International Rescue Committee) et de Help Tchad (ONG nationale d´aide d´urgence et au développement). Au 10 février 2020, 25 latrines et douches sont fonctionnelles.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :