Mercredi 4 août 2021

Tchad : le gouvernement plaide auprès de ses partenaires afin de répondre aux urgences humanitaires

Les crises alimentaire, sanitaire, le manque d’abris ont entrainé une situation d’urgence humanitaire préoccupante. Lors d’une réunion organisée ce 22 juillet, le gouvernement du Tchad a plaidé auprès des partenaires humanitaires pour une aide relative à ces questions.

La question des urgences humanitaires au Tchad reste préoccupante. La crise se situe à plusieurs niveaux et montre un tableau presque sombre. La situation de la sécurité alimentaire, la protection des personnes vulnérables, l’éducation, hygiène, eau et assainissement, la santé… Globalement, ‘’les besoins sont critiques dans tous les secteurs’’, souligne le rapport fourni par le ministère de l’Economie, de la planification du développement et de la coopération internationale. Une situation qui s’explique selon le document par les faibles indicateurs de développement dans certaines zones et l’impact socio-économiques accru à cause de la pandémie de Covid-19. 

12 208 retournés tchadiens sont récemment repartis dans les sites sans abris adéquats avec un ajout de 22 433 centrafricains nouvellement arrivés. Les abris et hangars sont constitués d’ossatures en bois et d’une couverture en bâches. ’’il y a dons nécessité de construire 6 624 abris’’, indique le document.

Du côté de la santé, un grand nombre de personnes est atteint de la malnutrition aigüe. En 2021, il y aura 2,2 millions de personnes souffrant de malnutrition aigüe ; parmi lesquels plus de 400 000 cas d’enfants de moins de cinq ans sévèrement affectés. Près de 1,5 millions de cas modérés, et près de 350 000 cas modérés de femmes enceintes et allaitantes auront besoin de réhabilitation nutritionnelle, c’est ce qui ressort du rapport.   

Les participants à la réunion

Dans le domaine de l’éducation, le document relève que beaucoup d’élèves sont restés à la maison en raison de la fermeture des salles de classes occupées. À cela, il indique qu’il est à signaler le manque de service d’éducation dans certaines zones.

En 2020, les inondations ont touché 20 provinces sur 23. L’on compte environ 300 000 personnes sinistrées et des centaines de milliers d’hectares de terre cultivées détruites.

A cela s’ajoute les urgences sanitaires. De ce côté, la pandémie de Covid-19 est citée comme une menace réelle. Puis vient la rougeole, le choléra, le Chikungunya, leishmaniose viscérale, etc.

Vu ces urgences, les membres du gouvernement ont plaidé auprès des partenaires humanitaires pour assurer une réponse humanitaire. ’’Nous voulons les associer et faire appel à des appuis conséquents pour prendre en charge ces situations qui s’installent de manière inquiétante’’, a indiqué le ministre de l’Economie Issa Doubragne. Le but de la rencontre est d’adopter une stratégie et mobiliser des ressources pour répondre aux urgences humanitaires.         

Laisser un commentaire

économie

Tchad : Alternance 21 demande la démission du gouvernement de transition

POLITIQUE - Les 100 jours du Conseil militaire de transition (CMT) continuent de susciter des réactions. Dans un communiqué de presse du 3 août,...

Mali : le parlement transitoire adopte le Plan d’actions du Premier ministre

Les membres du Conseil national de transition du Mali (CNT), organe législatif malien pendant la période de transition politique, ont approuvé ce lundi le...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 4

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
323 votes · 324 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité