Tchad: le déficit budgétaire 2016 revu à la hausse à plus de 181 milliards de FCFA

Tchad: le déficit budgétaire 2016 revu à la hausse à plus de 181 milliards de FCFA

Le déficit du budget général de l’Etat tchadien pour l’exercice 2016 sera revu à la hausse à plus de 181 milliards F CFA (environ 362 millions USD), selon un projet de loi portant rectificatif de la loi de finances en cours, adopté ce vendredi 20 mai 2016 en conseil des ministres.

Dans la loi de finances 2016, adoptée fin décembre 2015 par l’Assemblée nationale, le déficit prévisionnel n’était que de 134 milliards FCFA.

Le collectif budgétaire de 2016 se présente désormais en ressources à la somme de près de 1.116 milliards F CFA, et en dépenses à 1.296 milliards F CFA.

Selon le ministre tchadien de la Communication, porte-parole du gouvernement, Moustapha Ali Alifei, le projet de loi de finances rectificative 2016 respecte les engagements sociaux pris par les plus hautes autorités de la République, notamment le recrutement à la Fonction publique de 18.828 agents, les dépenses des secteurs sociaux, en l’occurrence l’éducation, la santé, l’enseignement supérieur et le développement rural.

L’élaboration du budget général pour 2016 a été fortement marquée par deux facteurs exogènes importants, à savoir la chute drastique et continue des cours du pétrole sur les marchés internationaux et l’insécurité dans la sous-région liée aux actions terroristes de la secte Boko Haram. Les effets conjugués de ces facteurs se sont accentués dès le début de l’année 2016 et n’ont pas permis une mise en exécution complète et immédiate du budget cette année, rendant ainsi nécessaire sa révision.

“La raréfaction des ressources financières liée à la baisse des revenus pétroliers, rend plus qu’impérieux l’ajustement des dépenses et le train de vie de l’Etat. Aussi a-t-il été demandé avec insistance aux membres du gouvernement de fournir des efforts supplémentaires dans le sens de la mobilisation des recettes ordinaires et leur versement au Trésor public”, a indiqué le porte-parole du gouvernement tchadien.

Un commentaire

  1. flaubert
    21 mai 2016 at 10 h 20 min Répondre

    Revoir le budget de l’État pour motif d’engagement sociaux des plus hautes autorités est une bonne chose mais nous attendons la mise en exécution

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :