Tchad : le défenseur des droits de l’homme Mahamat Nour Ibedou convoqué à la brigade criminelle

JUSTICE – D’après un document de la police judiciaire émis le 29 novembre 2019, Mahamat Nour Ibedou est convoqué à la brigade criminelle. Une convocation qui intervient après l’arrestation d’un militant de la Convention tchadienne des droits de l’homme pour homicide.

Le secrétaire général de la Convention tchadienne de défense des droits de l’homme (CTDDH) Mahamat Nour Ibedou doit se présenter le 2 décembre 2019 à la police judiciaire, sous direction des affaires criminelles, en qualité de “mis en cause”, apprend-t-on dans le document de la police judiciaire daté du 29 novembre 2019.

Si la justice ne s’est pas encore prononcée sur le motif de la convocation, des membres de l’organisation de défense des droits de l’homme ont expliqué à Tchadinfos.com que cette convocation pourrait avoir un lien avec l’affaire Malik Ibet Brahim. Ce militant de l’organisation a été arrêté et a avoué le meurtre d’une adolescente en 2014.

A RELIRE. Tchad : un militant des droits de l’homme accusé de meurtre

Depuis, des échanges de mails entre Mahamat Nour Ibedou et le présumé meurtrier ont largement circulé sur les réseaux sociaux. “Si la police est sur des pistes, on trouvera des issues pour brouiller les pistes“, aurait écrit le secrétaire général avant d’évoquer un “départ en Europe“.

Un pur montage“, scande le secrétaire général de la CTDDH tandis que le Collectif des organisations de la société civile dénonce “la cabale montée contre la Convention tchadienne de défense des droits de l’Homme et son secrétaire général Mahamat Nour Ibedou“.

Laisser un commentaire