samedi 1 octobre 2022

Tchad : le contrat -programme hygiene, assainissement et eau potable en cours de validation


Le ministre de l’Hydraulique urbaine et rurale, Alio Abdoulaye Ibrahim, a ouvert ce mardi 10 août, l’atelier de validation du contrat- programme et du plan stratégique de l’Agence intergouvernementale panafricaine Eau et Assainissement pour l’Afrique (EAA), bureau du Tchad.


Avec son siège à Ouagadougou au Burkina Faso, l’Agence intergouvernementale panafricaine Eau et Assainissement pour l’Afrique (EAA) est une institution spécialisée sur les questions d’hygiène, d’assainissement et eau potable. Elle regroupe 35 pays africains dont le Tchad. L’organisation œuvre depuis sa création en 1988, pour le développement et la lutte contre la pauvreté par la promotion d’un accès durable aux services d’hygiène et d’assainissement et d’eau potable en faveur des populations démunies vivant en milieu rural, périurbain et urbain.

Pour le Secrétaire exécutif de l’agence EAA, Hobah Rogoto Pierre, le Tchad, comme beaucoup d’autres pays, souffre de l’insuffisance d’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement. Les chiffres sont connus et non reluisants. Les taux d’accès à l’eau potable et l’assainissement en 2015 étaient respectivement de 53% et 16%. Autant dire que les objectifs du millénaire pour le développement (OMD) n’ont pas été atteints, eux qui étaient fixés à 60% pour l’eau potable et 35% pour l’assainissement sur la période.


Pour Hobah Rogoto Pierre, le programme EAA se met à la disposition du gouvernement tchadien pour apporter ce savoir-faire et cette expertise qu’on lui connaît sur l’échiquier africain et international. Cela va se traduire pratiquement sur quatre axes :

  • La recherche pour le développement et la promotion des innovations technologiques et financières ;
  • La mise en œuvre des projets et programmes d’eau, d’hygiène et d’assainissement au Tchad;
  • Le renforcement des capacités des acteurs du secteur par la formation, l’outillage et le partage des connaissances sur les résultats de la recherche au Tchad;
  • L’amélioration de la performance organisationnelle et institutionnelle de la représentation nationale de EAA;
    Le tout pour un budget estimatif de quatre milliards deux cent millions de francs CFA, pour la période 2021-2025. Ces axes issus du plan stratégique de EAA au Tchad pour la même période seront financés à hauteur de 75% par EAA-Tchad, soit trois milliards cent cinquante millions de francs CFA, et le gouvernement tchadien à hauteur d’au moins 25%, soit un milliard cinq millions de francs CFA; Le ministre de l’Hydraulique urbaine et rurale, Alio Abdoulaye Ibrahim, a indiqué qu’au regard des nombreux défis pour la consolidation des acquis du secteur hygiène, assainissement et eau potable, les objectifs à moyen et long termes du gouvernement reposent sur l’élaboration périodique et dynamique des programmes et projets s’inscrivant dans la vision du Tchad à l’horizon 2030, déclinée dans les différents plans quinquennaux de développement. Cette vision cadre parfaitement avec la vision de l’Agence intergouvernementale panafricaine Eau et Assainissement pour l’Afrique qui est donc de fournir un service adéquat d’accès durable à l’eau potable et l’assainissement dans une Afrique prospère et rayonnante, se félicite-t-il.

Laisser un commentaire

économie

Burkina : la CEDEAO condamne avec la ”plus grande fermeté” le nouveau coup d’État

Dans un communiqué, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) condamne avec la ‘’ plus grande fermeté’’ le coup d’Etat qui...

Burkina-Faso : le président de transition est démis de ses fonctions par les putschistes

C'est confirmé. Le chef de la junte militaire, Paul Henri Sandaogo Damiba, président de transition du Faso est démis de ses fonctions par les...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
953 votes · 954 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité