Tchad: le conseil d’administration de l’UNABA adopte le projet de budget 2019 de plus d’un milliard

Tchad: le conseil d’administration de l’UNABA adopte le projet de budget 2019 de plus d’un milliard

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Dr Houdeingar David Ngarimaden a présidé ce 19 mars 2019 le conseil d’administration de l’université Adam Barka d’Abeché (UNABA). Le plan d’action et le budget de l’UNABA sont adoptés par le conseil, à hauteur de 1 012 100 000 FCFA. La période d’exécution est du 1er janvier au 31 décembre 2019.

A l’issue de ce 16e conseil d’administration qui a adopté le budget de l’année 2018-2019, trois recommandations ont été faites.  La première propose de relancer le projet d’accord avec la fondation Cheickh Zaid pour rebaptiser l’UNABA après une demande faite aux autorités. La deuxième est celle de mettre en application l’arrêté fixant les frais d’inscription jusqu’à la mise en place des académies. Le conseil recommande enfin au ministère de l’Enseignement supérieur d’organiser un atelier d’appropriation des documents nationaux en matière de planification stratégique.

D’ici le 15 avril 2019, l’année académique 2018 2019 débutera à l’UNABA.

Rencontre avec les partenaires du ministère

Juste après la tenue du conseil d’administration qui a vu la présence du recteur d’académie de la province de l’Est, Pr Mackaye Hassane Taisso, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation s’est entretenu avec l’administration de ladite université, la section SYNECS et le bureau de l’UNET.

Avec le bureau local du syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SYNECS UNABA), le ministre a reçu les doléances de ses partenaires sociaux. Les représentants des enseignants exigent la reprise de la nouvelle année académique le 15 avril prochain par le paiement de leurs primes et arriérés.

“La nouvelle année ne sera effective que si et seulement si les arriérés de salaire des heures supplémentaires, de mission et de vacation sont totalement apurées. Au moins une année d’arriérés des heures supplémentaires, de mission et de vacation (surtout  2016-2017 et les reliquats de 2015-2016) soit effectivement payée”, dit d’une manière très ferme le secrétaire général du SYNECS UNABA, Issa Justin Loungue.

Laisser un commentaire