Tchad : le collectif des  licenciés de la mairie de N’Djamena donne 48 heures pour  régler la situation

Tchad : le collectif des licenciés de la mairie de N’Djamena donne 48 heures pour régler la situation

SOCIÉTÉ – Le collectif des agents licenciés de la mairie de N’Djamena a fait une communication ce jeudi  à la bourse du travail. Sur 257 agents licenciés de la mairie centrale, 107 ont perçu leurs droits sociaux. 

La bataille a porté ses fruits mais la satisfaction n’est pas totale. Telle est la quintessence de la communication du collectif des agents licenciés de la mairie relatif à leurs droits sociaux. Selon le collectif, des négociations ont été entamées avec les responsables de la commune. Selon le porte parole des licenciés, sur les 257 agents licenciés, 107 seulement ont perçu leurs droits sociaux; les 150 autres n’ont pas reçu.

Les représentants ont confié avoir demander une audience pour discuter avec le maire mais qu’aucune suite n’a été donnée par le cabinet du maire.

De ce fait, le collectif des licenciés informe à l’opinion nationale et internationale que les autorités communales seront saisies par un courrier. Un ultimatum de 48 heures a été donné pour régler la situation des autres agents. Passer ce délai, les autorités communales seront responsables de ce qui adviendra, a déclaré le porte-parole des licenciés, Mahamat Hissein Abdel.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :