lundi 26 septembre 2022

Tchad : le cadre national des intellectuels arabophones au Tchad se dit innocent des sabotages du 14 mai

Le président du cadre national des intellectuels arabophones au Tchad, Dr Talha Daoud Badour, a fait un point de presse ce jeudi 26 mai à la Bibliothèque nationale, pour informer l’opinion nationale et internationale de l’innocence des arabophones los des “événements malheureux” marqués par les sabotages survenus le 14 mai 2022.

En raison de la fragilité de la situation actuelle et de son danger pour l’intégrité et l’unité du territoire national, les membres du cadre national des intellectuels arabophones au Tchad, appellent les tchadiens à être vigilants et à assumer la responsabilité nationale afin de réussir la transition et d’atteindre l’objectif recherché.

« Le cadre national confirme à l’opinion publique locale et internationale l’innocence des Arabophones des accusations portées contre eux concernant les événements malheureux et le sabotage survenus le 14 mai 2022, et nous condamnons fermement l’atteinte aux biens privés et publics commise par certains intrus et saboteurs avec des agendas cachés », se défende-t-il.

Talha Daoud Badour, dit qu’ils n’ont autorisé personne à parler en leur nom en tant qu’arabophones dans aucune activité antérieure, et quiconque aurait parlé au nom de tous les arabophones dans les circonstances précédents considère qu’il ne représente que lui-même et que le cadre ne se reconnaît pas en lui.

Pour lui,  la vision du cadre national dans les relations extérieures de l’Etat tchadien est fondée sur les intérêts mutuels entre celui-ci et les autres pays, c’est pourquoi tous les engagements signés par l’Etat doivent être respectés conformément aux lois internationales qui les réglementent.

Pour finir, Talha Daoud Badour, a appelé les Tchadiens à être responsables et rationnels, et à faire avancer l’intérêt suprême du pays avant tout, et à travailler ensemble pour réaliser la sécurité, la stabilité et la coexistence pacifique entre les différentes composantes de la société tchadienne.

Laisser un commentaire

économie

DNIS: Oumar Abouna sur la politique fiscale – «nous venons après le Nigeria et l’Afrique du Sud en termes des pertes fiscales»

Oumar Abouna participant au Dialogue National Inclusif en qualité de personne ressource a plaidé pour une politique fiscale permettant un meilleur recouvrement des ressources....

Martin Lappel, ce déficient visuel qui montre le chemin

Portrait - Martin Lappel est un enseignant spécialisé des élèves handicapés visuels. Il dirige le Centre des Ressources pour Jeunes Aveugles (CRJA). Ce jeune...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
948 votes · 949 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité